ciel couvert
DE | FR
International
Climat

L'année 2020 est l'année la plus chaude jamais enregistrée en Asie

En 2020, l'Asie a eu chaud... trop chaud et ça va lui coûter cher... très cher

L'évacuation d'un hôpital suite aux inondations dans la province du Henan, en Chine, le 22 juillet 2021.
L'évacuation d'un hôpital suite aux inondations dans la province du Henan, en Chine, le 22 juillet 2021.image:keystone
L'année 2020 a été la plus chaude jamais enregistrée en Asie, selon un rapport accablant de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).
26.10.2021, 08:2726.10.2021, 15:50

Alors que le sommet de la COP26 s'apprête à débuter, les informations ne sont pas rassurantes, loin de là. Dans son rapport annuel sur l'état du climat en Asie, l'Organisation météorologique mondiale a indiqué que l'ensemble de la région a été touchée par le changement climatique.

Le bilan est sans appel: «Les conditions météorologiques extrêmes et le changement climatique en Asie ont causé en 2020 la perte de milliers de personnes, déplacé des millions d'autres et coûté des centaines de milliards de dollars», a indiqué l'OMM (qui, d'ailleurs, a aussi fait part de ses inquiétudes sur le CO2 👇).

L'insécurité de la population est croissante

L'organisation constate non seulement que le développement durable est menacé, mais aussi que la population est de plus en plus touchée par:

  • L'insécurité dans les domaines de l'alimentation et de l'eau;
  • Les risques sanitaires;
  • La dégradation de l'environnement;
  • Des pertes économiques annuelles liées aux risques climatiques.

Au sujet des répercussions financières du changement climatique, les chiffres sont effarants. L'OMM les estime à:

  • 238 milliards de dollars (219 milliards de francs) en Chine;
  • 87 milliards en Inde;
  • 24 milliards en Corée du Sud.
«Les risques météorologiques et climatiques, en particulier les inondations, les tempêtes et les sécheresses, ont eu des répercussions importantes dans de nombreux pays de la région»
Petteri Taalas, secrétaire général de l'OMM

Les pertes humaines se chiffrent en milliers

Il ne s'agit pas seulement de pertes économiques. Plus de 5000 décès ont découlé des catastrophes induites par le changement climatique.

En 2020, les inondations et les tempêtes ont touché environ 50 millions de personnes et causé plus de 5000 décès.

Toutefois, ces chiffres sont inférieurs à la moyenne annuelle des deux dernières décennies (158 millions de personnes touchées et environ 15 500 décès). Ils «témoignent du succès des systèmes d'alerte précoce dans de nombreux pays d'Asie», selon l'OMM.

38 degrés en Sibérie

Pour l'année 2020, qui détient désormais le record de l'année plus chaude jamais enregistrée en Asie, la température moyenne a dépassé de 1,39 degré Celsius la moyenne enregistrée sur la période 1981-2010.

Fin juin 2020, 38°C ont été relevés à Verkhoyansk dans le nord-est de la Sibérie en Russie. Provisoirement, c'est jusqu'à présent la température la plus élevée constatée au nord du cercle polaire arctique.

De même, les températures ont atteint des sommets dans les eaux des océans Indien, Pacifique et Arctique. En Asie, elles augmentent plus fortement que la moyenne mondiale. Ce qui explique que le réchauffement a été plus de trois fois supérieur à la moyenne dans la mer d'Arabie et dans certaines parties de l'océan Arctique.

Les glaciers situés dans cette région du monde ne sont pas épargnés: leur recul s'accélère. L'OMM prévoit que «leur masse diminuera de 20 à 40% d'ici à 2050, ce qui affectera la vie et les moyens de subsistance d'environ 750 millions de personnes». (mbr/ats)

Affaire Baldwin, le drame en images

1 / 7
Affaire Baldwin, le drame en images
source: sda / roberto e. rosales
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

C'est quoi le métaverse?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«L'Ukraine est une ville interesting»: Hidalgo se ridiculise en anglais
La maire de Paris était à Bruxelles, lundi, pour insuffler son génie urbanistique, en compagnie de ses homologues européens. Objectif: penser la reconstruction de Kiev. Or, une fois sur scène, c'est surtout son anglais saccagé qui a attiré toute l'attention.

Anne Hidalgo n'en rate pas une. Alors que les dettes abyssales de la ville de Paris la menacent cette semaine d'une radicale mise sous tutelle, la maire de la capitale s'est ridiculisée sur scène à Bruxelles. Réunis, lundi, pour papoter de la reconstruction de Kiev, les responsables des plus grandes villes européennes ont surtout découvert l'anglais en ruine de Madame #SaccageParis.

L’article