DE | FR
Mercosur climat santé éleveurs tracteurs france allemagne brésil Amazonie

Image: Shutterstock

Greenpeace et Extinction Rebellion dénoncent un accord anti-écolo

450 ONG appellent les gouvernements européens à abandonner l'accord entre l'UE et le Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay, Paraguay) qui détruisent la planète.



L'accord en question vise à créer un marché de quelques millions de consommateurs entre les 27 pays de l'UE et les quatre pays du Mercosur. Mais pour ces nombreuses associations, ce pacte ne ferait qu'«aggraver la destruction et l'effondrement de la biodiversité en Amazonie, au Cerrado et au Gran Chaco», en Amérique du sud.

Les inquiétudes des ONG sur cet accord:

Le processus pour finaliser cet accord s'est ralenti depuis la multiplication des incendies dans l'Amazonie. La France et l'Allemagne déplorent le manque d'engagement du Brésil à défendre l'environnement.

Pour débloquer la situation, l'UE a proposé des engagements en matière de développement durable, notamment la réduction de la déforestation de l'Amazonie. Mais Paris exige «des garanties tangibles» des quatre pays concernés «sur l'environnement et les normes sanitaires», et non une simple déclaration. (ats/jch)

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/«Le Temps»

Link zum Artikel

Les scientifiques à la rescousse des eaux suisses

Comment les changements climatiques vont-ils perturber les eaux suisses? La communauté scientifique a présenté ce mardi les grandes conclusions d'une gigantesque étude nationale et voici ce qu'il faut en retenir.

Les menaces sont connues. Pénurie d'eau en été, hausse des dangers naturels ou biodiversité menacée: tels pourraient être les effets du changement climatique sur les ressources hydriques. Pour échapper au scénario catastrophe, la Confédération a chargé l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) en 2014 d'analyser ce qu'il se passait dans nos lacs, glaciers, torrents et autres réserves d'eaux souterraines. Presque 7 ans plus tard, et après avoir sollicité 15 instituts suisses de …

Lire l’article
Link zum Artikel