en partie ensoleillé
DE | FR
1
International
Commentaire

Cette nuit, Kanye et Hitler ont violemment ramené Musk à la réalité

Image
Commentaire

Cette nuit, Kanye et Hitler ont violemment ramené Musk à la réalité

Il y a quelques heures, Kanye West décidait de prononcer deux ou trois gentillesses inappropriées à propos d'Adolf Hitler. En se faisant éjecter une nouvelle fois de Twitter, le rappeur démontre aussi à Elon Musk que le plus grand ennemi de la liberté d'expression, c'est celui qui s'arroge le pouvoir de l'imposer.
02.12.2022, 14:4302.12.2022, 18:21
Suivez-moi

Aussi loufoque que cela puisse paraître, Elon Musk et Kanye West, c'est peut-être le Diable qui en parle le mieux:

Les gens comme lui, c'est pas par hasard qu'ils existent. On aiguise tellement les appétits humains qu'ils pourraient fissionner n'importe quel atome de leur désir acéré. On bâtit des egos de la taille des cathédrales. Et la fibre optique relie l'ensemble du monde à chaque pulsion du plus petit ego. On rend bandants les rêves les plus tartes à force de billets verts, de toc, de plaqué, de paillettes, jusqu'à ce que le dernier des humains se prenne pour un empereur et devienne son propre Dieu.»
Image

Ce Diable, c'est bien sûr Al Pacino dans l'époustouflant monologue qu'il injecte dans l'esprit d'un Keanu Reeves soudain dérouté par la porosité d'une frontière qu'il croyait solidement tracée entre le Bien et le Mal. Se prendre pour Dieu ou camper l'Associé du diable (choisis ton camp, l'ami), c'est précisément le hobby des trolls libertariens les plus puissants et médiatisés de notre époque.

Cette nuit, Kanye West décidait de caresser quelques secondes Adolf Hitler dans le sens du poil. Dans la foulée, Elon Musk l'éjectait de Twitter pour «incitation à la violence». Dans l'intervalle, lorsqu'un internaute lambda le supplie de «réparer Kanye», Musk s’est senti contraint de lui répondre: «J'ai fait de mon mieux». Dieu a donc bel et bien échoué. Non pas à réparer un rappeur hors service, mais à mener à bien sa croisade irréaliste pour le free speech.

Image

Kanye West ne s'est pas «contenté» de nier l'holocauste planqué sous une cagoule. Il s'est aussi réincarné en avocat du Diable, sinon en Satan lui-même.

«Je pense que Dieu a peut-être exagéré quand il l'a expulsé du Paradis simplement pour avoir exprimé ses opinions»
Kanye West, sur le plateau d’Alex Jones.

Le diable Kanye (une nouvelle fois) expulsé de Twitter, le dieu Musk se retrouve d'un seul coup à l'étroit dans l'idée qu'il se faisait de son petit terrain de jeu infini, de cette parole désenchaînée. Par son délire totalement inapproprié, Kanye West a finalement anéanti les plans de celui qui croyait pouvoir s'avancer comme le puissant défenseur d'une liberté à laquelle il n'a pourtant jamais été attaché.

Quelques heures avant qu'il ne coupe le jus au rappeur américain, le milliardaire pataugeait encore dans sa folle tyrannie du free speech. «Si je puis demander votre indulgence, veuillez ajouter votre voix au dialogue public!»

En rachetant Twitter, en réhabilitant West ou Trump, Elon Musk pensait être en mesure d’exiger la liberté d'expression avec la même fermeté qu'il l'a violemment confisquée à ses employés. Sans oublier les nombreux comptes d'extrême gauche qui se sont retrouvés mystérieusement bâillonnés la semaine dernière.

«Chad Loder a été banni de Twitter. C'est l'un des chercheurs antifascistes dont l'enquête sur l'émeute du Capitole a conduit à l'identification et à l'arrestation d'un Proud Boy»
Le journaliste Sawdah Bhaïmiya, dans le cadre d'une enquête publiée le 1er décembre 2022, sur le site Business Insider.

Ce n'est pas nouveau: l'impunité des discours haineux a toujours eu pour effet de limiter la parole des plus pondérés. Une modération à rebours, comme une dangereuse autocensure. En décidant de dénouer les cordes vocales des plus grands apôtres de l'alt-right américaine, Elon Musk a prouvé qu'en devenant totalitaire, le libertarisme se dévore de l'intérieur. Et Kanye West, sans le vouloir, a fait du milliardaire un cannibale.

Image

«Mieux vaut régner en enfer qu'être esclave au paradis», hurlait encore Al Pacino, sous les traits du démon. Kanye West désormais au purgatoire, c'est le règne d'Elon Musk qui prend feu. Que Twitter soit considéré comme un enfer ou un paradis importe finalement très peu.

«J'aime Hitler»: Kanye West a été banni de Twitter

Video: twitter
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La vérité de Poutine est un mensonge
A l'occasion du 80e anniversaire de la victoire de Stalingrad, c'était évident: Moscou ne se soucie pas de son Histoire. Poutine ne fait qu'utiliser l'Histoire pour légitimer de nouveaux crimes.

Peu importe que le président Vladimir Poutine parle ou que le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'exprime; peu importe que le propagandiste télévisé Vladimir Soloviev lance ses sermons haineux sur les ondes ou que les reporters de guerre chantent la «beauté» des tirs russes en Ukraine – le Kremlin a coupé les ponts avec le monde civilisé.

L’article