International
Corée du Nord

La Corée du Nord tire au moins dix missiles, Séoul riposte

La Corée du Nord tire au moins dix missiles, Séoul riposte

Une image d'archive d'un lancement de missile depuis la Corée du Nord.
Une image d'archive d'un lancement de missile depuis la Corée du Nord.Image: sda
Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a convoqué une réunion du conseil national de sécurité au sujet de ce lancement, jugé agressif et menaçant. La Corée du Sud a répondu par des tirs, en l'espace de quelques heures.
02.11.2022, 03:5902.11.2022, 06:16
Plus de «International»

La Corée du Nord a tiré mercredi au moins 10 missiles de types variés, dont l'un tombant près des eaux territoriales sud-coréennes et ce pour «la première fois», selon l'armée sud-coréenne. Ils ont occasionné une alerte au raid aérien sur une île sud-coréenne.

«Ce lancement de missile nord-coréen est très inhabituel et inacceptable, étant donné qu'il est tombé près des eaux territoriales sud-coréennes au sud de la ligne de limite du Nord pour la première fois»
Kang Shin-chul, directeur des opérations pour l'état-major interarmées

Séoul répond à sa manière

L'armée sud-coréenne a affirmé avoir tiré mercredi trois missiles air-sol de précision en réponse au tir du missile nord-coréen tombé près des eaux sud-coréennes plus tôt dans la journée:

«Séoul répondra sévèrement à toute provocation»
L'armée sud-coréenne

Les missiles ont été tirés dans les eaux «près de la ligne de limite du Nord à une distance correspondant à la zone où le missile nord-coréen a frappé», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

«Tempête vigilante»

Le Japon a également confirmé le lancement de missiles balistiques nord-coréens, les gardes-côtes recommandant aux navires de faire attention.

«Nous allons tenir une réunion sur la sécurité nationale dès que possible, en raison de l'augmentation des tensions dans la péninsule coréenne»
Le premier ministre japonais, Fumio Kishida

Séoul et Washington organisent actuellement le plus grand exercice aérien conjoint de leur histoire, baptisé «Tempête vigilante» (Vigilant Storm), auquel participent des centaines d'avions de guerre des deux armées.

Pak Jong-chon, maréchal nord-coréen et secrétaire du parti des travailleurs au pouvoir, a déclaré ces exercices agressifs, selon un rapport publié mercredi par la presse officielle nord-coréenne:

«Si les Etats-Unis et la Corée du Sud tentent d'utiliser leurs forces armées contre la [République populaire démocratique de Corée, ndlr] sans crainte, les moyens spéciaux des forces armées de la RPDC accompliront leur mission stratégique sans délai. Les Etats-Unis et la Corée du Sud devront faire face à une terrible affaire et payer le prix le plus horrible de l'histoire.»
Pak Jong-chon

L'un des missiles a atterri dans des eaux situées à seulement 57 kilomètres à l'est du continent sud-coréen, a indiqué l'armée sud-coréenne.

Vendredi dernier, l'armée sud-coréenne avait indiqué que Pyongyang a tiré deux missiles balistiques de courte portée. (ats/jch)

Il remplit son réservoir d'essence avec de l'huile de tournesol
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine a fait une erreur de calcul qui va lui coûter cher
Après s'être détaché du marché européen du gaz, Vladimir Poutine voulait vendre ses matières premières en Asie. Mais le plan ne fonctionne pas et Gazprom se retrouve en pleine crise. Cela a des conséquences sur le trésor de guerre russe.

Voici le slogan du géant du gaz russe Gazprom:

L’article