International
Corée du Sud

En Corée du Sud, pas de sexe, pas d'enfants, pas de mariage

SEOUL CITY;SOUTH KOREA - AUGUST 25: 20,000 couples join in a Mass Wedding at Seoul Olympic Stadium on August 25, 1992 in Seoul,South Korea. (Photo by Kurita KAKU/Gamma-Rapho via Getty Images)
En 1992, 20 000 personnes se sont mariées en Corée du Sud.Image: Gamma-Rapho

«Les Coréennes préfèrent s'éteindre plutôt que de se marier»

En Corée du Sud, les féministes refusent depuis des années de se marier et d'avoir des enfants. Voici ce qui se cache derrière cette décision.
06.04.2024, 18:57
Sabeth Vela
Sabeth Vela
Suivez-moi
Plus de «International»

Le sexisme est profondément enraciné en Corée du Sud. On attend des femmes qu'elles ne travaillent pas, qu'elles se marient tôt et qu'elles aient des enfants. Si elles ne répondent pas à ces attentes, elles sont considérées comme inférieures dans la société. Depuis des années, les féministes du pays s'insurgent contre cette oppression — et utilisent désormais TikTok pour le faire.

En 2016, les circonstances en Corée du Sud ont été mises en lumière par Cho Nam-Joo dans son roman «Kim Jiyoung, né en 1982». Ce livre, devenu un best-seller international, a suscité une première prise de conscience. Il narre l'histoire fictive, mais saisissante de Kim Jiyoung, une femme qui devient mère, femme au foyer, et finalement sombre dans la dépression, constamment confrontée au sexisme oppressant de la société coréenne, une réalité proche du quotidien pour de nombreuses femmes.

La même année, en Corée du Sud, une femme a été brutalement assassinée par un homme dans une station de métro. Les Sud-Coréennes sont descendues dans la rue et ont accusé la culture misogyne du pays d'être responsable du drame. La frustration générale et #MeToo ont finalement conduit au mouvement dit 4B en Corée du Sud.

SEOUL, SOUTH KOREA - OCTOBER 06: (SOUTH KOREA OUT) South Korean women protest against sexism and hidden camera pornography on October 6, 2018 in Seoul, South Korea. Thousands of women rallied in South ...
Des femmes protestant en Corée du Sud contre le sexisme.Image: Getty Images AsiaPac

Pas de sexe, pas d'enfants, pas de mariage

Le mouvement des 4B est une initiative féministe radicale qui a vu le jour en 2019. Les quatre B signifient: Bihon (non au mariage hétérosexuel), Bichulsan (non à avoir des enfants), Biyeonae (non aux rencontres avec des hommes) et Bisekseu (non aux relations sexuelles avec des hommes). En 2019, le mouvement aurait compté 4000 membres. Aujourd'hui, le nombre exact n'est pas défini, mais on estime qu'il se situe dans une fourchette de 5000 à 50 000 participantes.

Ce mouvement se reflète dans divers domaines. De plus en plus de jeunes femmes choisissent de renoncer au maquillage et de se couper les cheveux courts pour défier les normes de beauté prédominantes dans le pays. En Corée du Sud, les attentes envers les femmes sont souvent axées sur l'apparence pour plaire à leur partenaire. Cela comprend non seulement les cheveux et le maquillage, mais parfois aussi des interventions esthétiques.

Le taux de fécondité continue de baisser

Les protestations ont conduit à une baisse continue du taux de fécondité en Corée du Sud. En 2008, 62% des femmes avaient encore des enfants, tandis qu'en 2018, ce chiffre est tombé à 44%. En 1950, les femmes sud-coréennes donnaient naissance à 5,97 enfants en moyenne, alors qu'au cours du dernier mois, ce chiffre est descendu à 0,71. Par conséquent, le taux de fécondité en Corée du Sud est bien en deçà de la valeur de 2,1 enfants par femme nécessaire pour maintenir une population stable. Selon la SRF, la Corée du Sud détient le record du taux de fécondité le plus bas. De plus, un tiers des ménages sont constitués de personnes vivant seules.

Les protestations se déroulent à la fois hors ligne et en ligne. Sur des plateformes comme TikTok, il existe toute une communauté de femmes discutant du mouvement 4B. Par exemple, la créatrice coréenne Jeanine déclare dans l'une de ses vidéos:

«Les femmes coréennes sont tellement frustrées par les hommes qu'elles préfèrent s'éteindre plutôt que de se marier»
@denimchromosome also hilarious that the govt thinks just throwing money at pregnant ppl is gonna fix the problem instead of addressing the cutthroat lvls of competition, insane housing prices, misogyny, and the worst gender gap in OCED 😌 #fypシ #korea #4b ♬ original sound - jeanie 🍉

La vidéo a été visionnée près de cinq millions de fois et de nombreuses personnes dans les commentaires expriment leur soutien. Par exemple, une utilisatrice écrit: «Nous, les femmes d'Afrique du Sud, avons aussi besoin de ce mouvement», tandis qu’une autre commente:

«Respect à toutes les femmes qui protestent!»

«Protestation de l'utérus»

Cependant, de nombreuses femmes qui expriment publiquement leur soutien au mouvement rencontrent des réactions hostiles. Le féminisme est parfois qualifié de «protestation utérine», et les créatrices sont souvent victimes de harcèlement en ligne.

Malgré tout, les révoltes commencent à porter leurs fruits. Ainsi, selon l'agence de presse Reuters, le gouvernement a pris une série de mesures coûteuses pour promouvoir l'égalité des sexes. Parmi elles, l'amélioration du régime de congé parental et l'offre de traitements de fertilité pour les couples et les femmes célibataires. Les mères célibataires sont également autorisées à enregistrer leurs enfants sous leur nom de famille afin de réduire la stigmatisation à laquelle les femmes non mariées sont souvent confrontées.

Cependant, il ne faut pas s'attendre à ce que la révolte prenne fin pour autant. Selon des experts cités par ntv, ce premier pas ne suffira pas. A leurs yeux, le gouvernement devrait se concentrer davantage sur la qualité de vie des jeunes dans ses programmes.

Traduit et adapté par Noëline Flippe

Le taux de natalité baisse aussi en Suisse
Cette tendance existe d'ailleurs aussi en Suisse. Ainsi, de plus en plus de personnes ne veulent plus avoir d'enfants. Comme l'ont montré les chiffres de l'Office fédéral de la statistique fin 2023, il y a eu 82 371 naissances en Suisse en 2022, contre 89 644 l'année précédente. Les jeunes renonceraient à fonder une famille, notamment en raison de la situation mondiale actuelle et de la crise climatique.
Ces pubs sont tellement bien faites que des gens y croient
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'effondrement d'un chapiteau fait plusieurs victimes au Mexique
Plusieurs personnes sont mortes et au moins 60 autres ont été blessées mercredi soir, lorsqu'un chapiteau s'est effondré sur la scène d'un meeting d'un candidat à la présidence mexicaine, Jorge Álvarez Máynez. L'effondrement aurait été provoqué par des vents violents.

Le bilan du gouverneur de l'Etat de Nuevo León s'aggrave d'heure en heure, faisant état de neuf personnes décédées et au moins 60 blessées. Le chapiteau qui abritait le podium de Jorge Álvarez Maynez, candidat progressiste en meeting dans le nord du Mexique, s'est effondré suite à une rafale de vent.

L’article