International
Corée du Sud

Itaewon: les photos choc des objets perdus pendant la bousculade

7 photos glaçantes des objets retrouvés après la bousculade mortelle en Corée

Après le drame survenu dans la capitale sud-coréenne le soir d’Halloween, les familles des victimes peuvent désormais récupérer les affaires de leurs proches dans un gymnase de la ville.
02.11.2022, 11:5802.11.2022, 12:58
Plus de «International»

C'est dans un gymnase proche du lieu du drame, dans le quartier populaire d’Itaewon, que les proches des 153 victimes peuvent désormais venir récupérer les affaires des disparus.

Des lunettes cassées, des peluches sales, des habits déchirés – les secours devaient arracher les vêtements pour réaliser les gestes de réanimation –, des costumes de Halloween ou encore des appareils électroniques: en tout, la police a rassemblé 260 vêtements et 256 paires de chaussures, comme le relate le Huffington Post. Toutes ces affaires ont été perdues lors du mouvement de foule mortel.

Belongings collected from the scene of an stampede, at a multi-purpose gym in Seoul, South Korea, 01 November 2022. According to the National Fire Agency, at least 154 people were killed and 149 were  ...
Des lunettes cassées et des écouteurs, tous numérotés.Image: Keystone
A police officer checks shoes collected from the scene of an stampede, at a multi-purpose gym in Seoul, South Korea, 01 November 2022. According to the National Fire Agency, at least 154 people were k ...
Les chaussures, certaines tachées de sang, sont alignées par paires.Image: Keystone
A hat with a message reading 'Happy Halloween,' left behind at the site of a crowd crush in Seoul's Itaewon district, is laid at an indoor stadium in Yongsan Ward, Seoul, South Korea, 0 ...
Un chapeau de Halloween avec écrit Happy Halloween, taché de poussière.Image: Keystone

Un officier de police de Séoul Jang Young-sik relayé par le journal raconte:

«Nous avons réuni autant d’objets que possible au cas où ils appartiendraient aux victimes»
Clothes collected from the scene of a deadly accident following Saturday night's Halloween festivities, are placed at a temporary lost and found center at a gym in Seoul, South Korea, Tuesday, No ...
Toutes les affaires sont alignées par catégorie.Image: Keystone

Tous les objets sont étiquetés et numérotés avec soin, alignés par rangée, mais seulement quelques-uns affichent le nom du propriétaire.

A police officer checks clothes collected from the scene of an stampede, at a multi-purpose gym in Seoul, South Korea, 01 November 2022. According to the National Fire Agency, at least 154 people were ...
Image: keystone
Police check shoes and clothes collected from the scene of an stampede, at a multi-purpose gym in Seoul, South Korea, 01 November 2022. According to the National Fire Agency, at least 154 people were  ...
Les proches des victimes peuvent venir récupérer les affaires.Image: Keystone
Police officers check clothes collected from the scene of an stampede, at a multi-purpose gym in Seoul, South Korea, 01 November 2022. According to the National Fire Agency, at least 154 people were k ...
Image: Keystone
Les Ukrainiens ont-ils frappé l'Amiral Makarov?
1 / 6
Les Ukrainiens ont-ils frappé l'Amiral Makarov?
source: twitter
partager sur Facebookpartager sur X
Europa-Park: le Silver Star à l'arrêt, des passagers évacués à pied
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Ils étaient terrorisés»: bloquée dans le chaos de Nouméa, elle raconte
Originaire de Toulouse, Manon était venue rendre visite à sa fille aînée en Nouvelle-Calédonie. Les émeutes indépendantistes ont éclaté sitôt après son arrivée. Elle raconte son quotidien depuis bientôt vingt jours.

«Quand la terreur est montée les premiers jours, on a fait des barrages, comme les émeutiers, mais nous, c’était pour nous protéger.» Manon (prénom modifié) est une mère de famille de 56 ans originaire de Toulouse. Le 11 mai, elle a atterri en Nouvelle-Calédonie avec sa fille cadette âgée de 17 ans. Elle venait rendre visite à son aînée, 24 ans, en couple avec un Calédonien natif de l’archipel, dont l’un des arrière-grands-pères est kanak.

L’article