DE | FR

Que sait-on du nouveau variant du virus apparu en Afrique du Sud?

Image: Keystone
B.1.1.529. C'est le nom du nouveau variant qui vient d'être officiellement découvert en Afrique du Sud. Surveillée de près par les scientifiques, cette souche va-t-elle supplanter le Delta? Est-elle résistante aux vaccins? Ce que l'on sait à présent.
25.11.2021, 21:0326.11.2021, 11:18

Quelles sont ses particularités?

Ce nouveau variant du Sars-Cov-2 présente un nombre «extrêmement élevé» de mutations, selon les scientifiques sud-africains qui l'ont découvert. Il en regroupe à lui seul 32 au niveau de la protéine Spike, ce qui est particulièrement sensible, car elle est ciblée par les vaccins.

Pour Tom Peacock, virologue à l’Imperial College, il s'agit d'un profil «vraiment horrible».

D'un point de vue purement scientifique, son apparition n'est pas anormale. «Il est dans la nature des virus de muter souvent et de manière aléatoire», explique dans le Guardian la microbiologiste britannique Meera Chand. La souche initiale du Sars-Cov-2 a donné vie à plusieurs mutations jusqu'à présent.

Est-il dangereux?

C'est encore trop tôt pour le dire. Tout l'enjeu est de savoir si ce nouveau variant est résistant aux vaccins. Si c'est le cas, cela vaudrait dire qu'il faudrait tout recommencer.

Une partie des 32 mutations du B.1.1.529 sont «associées à une résistance aux vaccins», estime le chercheur Etienne Simon-Lorière dans les colonnes du Parisien. Mais pour l'instant, «on n’est pas vraiment capable de prédire leur impact réel». Il se peut qu'elles soient un «groupe étrange» peu transmissible, estime de son côté Tom Peacock.

Il faudra patienter quelque temps avant d'avoir la réponse. Les résultats des études menées actuellement par les chercheurs sud-africains pourraient tomber d’ici deux à trois semaines.

L'Afrique du Sud est officiellement le pays le plus touché du continent par la pandémie. Il compte plus de 2,9 millions de cas.
L'Afrique du Sud est officiellement le pays le plus touché du continent par la pandémie. Il compte plus de 2,9 millions de cas.Image: Keystone

Le ministre sud-africain de la Santé, Joe Phaahla, est beaucoup plus catégorique. D'après lui, l'apparition du variant est sans «doute à l'origine de l'augmentation exponentielle des contaminations ces dernières semaines».

Quoi qu'il en soit, le Royaume-Uni a déjà pris des mesures. Dans la soirée de jeudi, les autorités ont annoncé que les voyageurs en provenance de plusieurs pays d'Afrique australe devront être mis en quarantaine.

Que fait la Suisse?

Pour l'instant, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) n'a pas encore pris de mesures. Il analyse les données disponibles et est en train d'échanger avec tous les acteurs au sein et en dehors de l'administration.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) doit encore se prononcer sur la variante du coronavirus B.1.1.529 et sa dangerosité. Son évaluation aura également une influence sur la suite de la procédure en Suisse, ajoute l'OFSP. Dès que des décisions auront été prises, l'OFSP a laissé entrevoir de nouvelles informations.

Où a-t-il été recensé?

Une centaine de cas ont été recensés au total dans trois pays: le Bostwana, Hong-Kong et, surtout, l'Afrique du Sud. Pour l'instant, il s'agit donc d'un phénomène très marginal. A titre de comparaison, rien que ce jeudi, 8042 nouvelles infections ont été comptabilisées en Suisse.

Cela pourrait bientôt changer. Selon Etienne Simon-Lorière, le B.1.1.529 semble bien parvenir à se diffuser de «manière compétitive». Il ne reste qu'à attendre les résultats des études. (asi)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

D'autres articles sur le Covid-19

Le Portugal entre dans la liste des pays à quarantaine

Link zum Artikel

Le ski, c'est reparti! Le point sur les règles Covid en vigueur

Link zum Artikel

Le variant Omicron, mieux vaut en rire qu'en pleurer - voici les meilleurs mèmes

Link zum Artikel

La loi Covid déjà pliée? 5 fois où les urnes nous ont laissés sans voix

Link zum Artikel
«Que faire de Trump?», se demandent les républicains
L'obsession de l'ex-président pour le Big Lie met en péril un éventuel succès du parti républicain lors des élections de mi-mandat. Certains poids lourds du parti commencent à s'énerver.

Actuellement, les républicains ne sont pas trop à plaindre. Le parti a remporté des victoires importantes lors d'élections. Comme en Virginie par exemple. Au même moment, la cote de popularité des démocrates et du président Joe Biden est en chute libre. Mais pour la direction du GOP, l'heure n'est pas aux réjouissances. Une question la taraude: que faire de Donald Trump?

L’article