assez ensoleillé10°
DE | FR
Suisse
Coronavirus

Le variant Mu a été détecté en Suisse, faut-il s'en inquiéter?

Le variant Mu a été détecté en Suisse, faut-il s'en inquiéter?

epa08303750 Brazilian scientist in the Immunology laboratory of the Heart Institute (Incor) of the Faculty of Medicine of the University of Sao Paulo, in Sao Paulo, Brazil, 17 March 2020 (issued 18 Ma ...
Mu a été détecté pour la première fois en Colombie, en janvier 2021. (image d'illustration)Image: EPA EFE
Cette nouvelle mutation a été classée comme «variant à suivre» par l'OMS. Qu'est-ce que ça veut dire? Et où en est-on en Suisse? Tour d'horizon.
03.09.2021, 18:4905.09.2021, 10:18
Plus de «Suisse»

C'est le nouveau variant dont tout le monde parle: baptisée «Mu», comme la 12e lettre de l'alphabet grec, cette mutation a été identifiée pour la première fois en janvier en Colombie, où elle est devenue dominante.

Ce n'est pas encore le cas en Suisse. Jusqu'à maintenant, ce nouveau variant a été identifié à 34 reprises. Un nombre infime si l'on considère que, rien que ce vendredi, 3121 nouveaux cas positifs ont été comptabilisés par les autorités sanitaires.

«Rien ne prouve actuellement que Mu supplante Delta», résume l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Anciennement dénommé «indien», ce variant est devenu dominant depuis fin juin 2021 en Suisse.

Faut-il s'inquiéter?

La souche initiale du Sars-Cov-2 a donné vie a plusieurs mutations. Celles-ci sont classées par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en trois catégories, en fonction de leur danger:

  1. Variant à suivre (variant of interest en anglais)
  2. Variant préoccupant (variant of concern)
  3. Variant à haute risque (variant of high consequence)

Mu fait actuellement partie de la première catégorie. Cela signifie qu'il pourrait présenter un risque de résistance aux vaccins, même si des études supplémentaires restent nécessaires.

Les variants plus contagieux du virus, tels que Alpha, Bêta, Gamma et Delta, faisaient par contre partie de la catégorie «variant préoccupant». Elle implique l'augmentation de la transmissibilité, le développement d'une maladie plus grave et la réduction significative de l'efficacité de la vaccination. (asi)

Une année de confinement en images
1 / 15
Une année de confinement, en images
Les quais de gare sont vides de tous voyageurs.
source: keystone / ennio leanza
partager sur Facebookpartager sur X
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Voici combien de travailleurs étrangers sont venus en Suisse en 2023
Près de 100 000 travailleurs étrangers venus en Suisse l'an dernier.

En 2023, l’immigration nette en Suisse s’est établie à 98 851 personnes, en hausse de 17 506 personnes par rapport à 2022. La demande persistante de main-d'œuvre est principalement à l'origine de cette progression.

L’article