International
Covid-19

La Corée du Nord remplace le terme Covid-19 par celui de la «fièvre»

La Corée du Nord remplace le terme Covid-19 par celui de la «fièvre»

FILE - In this photo published on June 28, 2022 by the North Korean government, North Korean employees disinfect a facility at an underground store in Pyongyang, North Korea. Independent journalists w ...
Des employés désinfectent une installation dans un magasin souterrain à Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord.Image: sda
Le pays avait proclamé, il y a deux semaines, une «victoire éclatante» contre le Covid-19.
25.08.2022, 05:2125.08.2022, 06:27
Plus de «International»

La Corée du Nord a enregistré mardi quatre nouveaux cas de «fièvre», a annoncé jeudi la Korean central news agency (KCNA), les suspectant d'être liés à «l'épidémie maligne» de coronavirus.

Quatre nouveaux cas de fièvre ont été identifiés le 23 août dans la province de Ryanggang, frontalière à la Chine, a rapporté l'agence de presse d'Etat, s'appuyant sur des données des autorités sanitaires.

«La zone où sont apparus les quatre cas de fièvre a été immédiatement confinée.» Les pouvoirs publics «prennent aussi des mesures pour enquêter sur l'origine de ce foyer épidémique», a-t-elle ajouté:

«La Corée du Nord parle de "patients atteints de fièvre" plutôt que de "patients Covid-19", vraisemblablement en raison d'un manque de moyens pour effectuer des tests.»

Des doutes sur les statistiques

Le régime isolé, qui a maintenu une fermeture stricte de ses frontières depuis le début de la pandémie, avait confirmé en mai une épidémie de variants Omicron à Pyongyang, sa capitale.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, lui-même tombé malade durant l'épidémie, avait déclaré au début du mois avoir remporté une «victoire éclatante» contre le virus. Il avait ordonné la levée de la quasi-totalité des restrictions, comme l'obligation du port du masque, alors que plus aucun cas n'avait été détecté.

Le pays a enregistré près de 4,8 millions de «cas de fièvre», depuis la fin avril, avec seulement 74 décès pour un taux de mortalité officiel de 0,002%, selon le média d'Etat. Aucun cas n'avait été identifié depuis le 29 juillet. Les experts, y compris l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sont sceptiques sur les statistiques sanitaires de Pyongyang et son contrôle affiché de l'épidémie.

Les hôpitaux du pays sont notoirement sous-équipés, avec peu d'unités de soins intensifs et aucun traitement ou vaccin, même si le média spécialisé sud-coréen NK news a rapporté que le pays aurait reçu des doses de vaccin provenant de Chine. (ats/jch)

Des passagers bloqués pendant cinq heures dans le tunnel sous la manche
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des indépendantistes calédoniens seront incarcérés en métropole
Plusieurs militants indépendantistes calédoniens vont être placés en détention provisoire en métropole. Parmi eux, le chef du mouvement soupçonné par les autorités françaises d'avoir orchestré le récent soulèvement contre une réforme électorale. Activistes et avocats sont «sous le choc».

Les avocats des personnes concernées se sont dits «abasourdis» en faisant cette annonce samedi.

L’article