DE | FR

Moscou bat des records de cas et accuse le variant Delta

La capitale russe fait face à une flambée de cas Covid ces deux derniers jour. Les autorités pointent du doigt le variant indien, mais la vaccination est aussi en cause.
19.06.2021, 12:3820.06.2021, 10:30

Moscou a enregistré un nouveau record de cas de contaminations par le coronavirus, samedi, pour le deuxième jour consécutif: avec, selon les chiffres du gouvernement:

  • 9120 infections en 24 heures samedi.
  • 9120 infections en 24 heures vendredi.

Avant cela, la capitale russe comptait en moyenne environ 3000 cas quotidiens, il y a deux semaines.

Pourquoi cette hausse des cas?

La récente flambée a été favorisée par une campagne de vaccination laborieuse, les Russes se méfiant massivement des vaccins développés dans leur pays, l'absence de restrictions depuis des mois et le non-respect des règles de distanciation et du port du masque.

Depuis décembre, seuls 19,4 millions de Russes sur 146 millions ont reçu au moins une dose de vaccin.

Les autorités accusent le varant delta

Vendredi, le maire de Moscou Sergueï Sobianine a affirmé que près de 90% des malades étaient infectés par le variant Delta.

Cette flambée de Covid-19 est donc due, selon les autorités, au variant Delta, apparu en Inde et qui menace de submerger les hôpitaux de la capitale.

Epicentre de la pandémie en Russie, la capitale de 12 à 13 millions d'habitants recensait samedi plus de la moitié du nombre de cas dans le pays. La Russie est, avec 128 445 morts recensés par le gouvernement, le pays européen le plus endeuillé.

Comment la ville se prépare-t-elle?

Le maire Sergueï Sobianine a été forcé de réintroduire des restrictions dans la capitale, mais qui restent limitées, afin de préserver l'économie. Il a annoncé vendredi:

  • L'annulation des évènements de divertissements de plus de 1000 personnes.
  • La fermeture de la fan-zone de l'Euro au complexe olympique de Loujniki.
  • Il a prolongé jusqu'au 29 juin la fermeture, décrétée le week-end dernier, des lieux de restauration, des centres commerciaux ou encore des installations des parcs publics, comme les aires de jeux.
  • Il a décrété mercredi la vaccination obligatoire des employés du secteur des services. Quelque 60% d'entre eux, soit deux millions de personnes environ, doivent être vaccinés d'ici au 15 août.

Face à cette situation, l'adjointe au maire de Moscou, Anastasia Rakova, a, par ailleurs, annoncé dans un communiqué que la ville allait faire passer le nombre de lits d'hôpitaux destinés aux patients du Covid de 17 000 à 24 000, au cours des deux prochaines semaines. (ats/jah)

Le sommet Biden-Poutine à Genève

1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les médias pro-Poutine se retournent contre le chef du Kremlin
Depuis les défaites russes à Kharkiv et à Lyman, même les émissions TV de propagande fidèles au gouvernement ont émis des critiques sur la gestion de l'«opération spéciale». Les experts parlent d'un «changement drastique» dans l'info-sphère russe.

La perte de la ville stratégique de Lyman ainsi que les nombreuses frictions de la mobilisation partielle ont provoqué un déplacement du discours dans la sphère de l'information russe. Depuis peu, des invités d'émissions télévisées soutenus par le Kremlin émettent à leur tour des critiques. Un point crucial souvent débattu est le fait que Poutine a formellement annexé les quatre régions contestées avant qu'elles ne soient entièrement sécurisées militairement.

L’article