DE | FR

Le port de Shanghai a un gros problème et il pourrait nous impacter

Le plus grand port de conteneurs du monde a atteint sa limite de charge en raison de la stratégie zéro-Covid rigoureuse de la Chine. Un embouteillage massif s'est formé à Shanghai avec des conséquences pour les chaînes d'approvisionnement mondiales.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
22.04.2022, 11:45
Chantal Stäubli
Chantal Stäubli
Chantal Stäubli
Suivez-moi

Une grande partie de Shanghai est toujours à l'arrêt. Depuis environ quatre semaines, certaines parties de la métropole chinoise sont en confinement strict. Les personnes concernées ne peuvent quitter les lieux que pour faire des tests Covid. Mercredi, les autorités ont assoupli l'isolement pour quelque 12 millions de personnes. L'officier Wu Ganyu a déclaré:

«Pour la première fois, le virus est efficacement maîtrisé dans certaines parties de la ville»

Alors que certains retrouvent une forme de vie normale, d'autres commencent seulement à ressentir les effets de la stricte stratégie anti-covid de la Chine. Un énorme embouteillage s'est formé au large de la métropole économique chinoise.

Les points verts et rouges montrent la file de cargos et de pétroliers qui s'est formée au large de Shanghai. <em>Situation au 20 avril 2022</em>.<em></em>
Les points verts et rouges montrent la file de cargos et de pétroliers qui s'est formée au large de Shanghai. Situation au 20 avril 2022.image: marine traffic

Selon les estimations de VesselsValue, plus de 300 cargos attendraient au port de Shanghai d'être chargés ou déchargés. Le temps d'attente peut varier de trois jours à une semaine. «Actuellement, le traitement dans la zone portuaire ne fonctionne qu'au quart de sa capacité normale», explique Peter Sand, analyste en chef de la société d'analyse Xeneta, spécialisée dans le transport maritime, au magazine Spiegel. Les navires transportent aussi bien des marchandises comme le pétrole et le gaz que des composants agricoles bruts, comme des céréales et des engrais.

Le live tracker de «Marine Traffic», qui suit les positions des navires en temps réel dans les eaux internationales, montre l'énorme embouteillage qui s'est formé autour du port de Shanghai. Certains bateaux se trouvent à plusieurs kilomètres du port, en pleine mer.

Les cargos en transit sont représentés par des points verts, tandis que les pétroliers sont représentés par des points rouges. <em>Situation au 20 avril 2022</em>.<em></em>
Les cargos en transit sont représentés par des points verts, tandis que les pétroliers sont représentés par des points rouges. Situation au 20 avril 2022.image: marine traffic

Le port n'a certes pas été fermé par le gouvernement, mais son activité fonctionnelle est massivement limitée en raison du confinement. Le manque de personnel, en particulier, entraîne de longs temps d'attente pour les navires. Il manque aussi bien des employés portuaires pour décharger les bateaux que des chauffeurs de camion pour transporter les conteneurs.

Restrictions draconiennes au port

De nombreux employés du port sont toujours soumis à un confinement strict. Ceux qui peuvent travailler n'ont plus le droit de quitter la zone portuaire. Pour éviter les infections, ils doivent passer la nuit sur place.

Chez les transporteurs, le problème est différent. Ils sont soumis à des restrictions strictes et risquent le camp de quarantaine. En effet, si une infection est détectée lors des tests de masse obligatoires, ils ne peuvent pas se soigner chez eux, mais doivent se rendre dans un centre de quarantaine. En l'occurrence, dans un gigantesque camp de lits:

Un centre de quarantaine à Shanghai.
Un centre de quarantaine à Shanghai.image: keystone

Les habitants de Shanghai craignent la famine en raison du confinement et des problèmes d'approvisionnement. Depuis une semaine, des vidéos d'appels à l'aide apparaissent sur la toile.

Le gouvernement a donc décidé de privilégier les cargaisons de produits alimentaires. Une solution pour le transport n'a pas encore été trouvée. Les espaces de stationnement étant limités, les marchandises livrées risquent malgré tout de mettre plus de temps à quitter le port.

Des perturbations de livraison attendues pendant des mois

Plusieurs experts économiques s'inquiètent des conséquences de l’embouteillage sur les chaînes d'approvisionnement mondiales. Selon eux, il faut s'attendre à des coûts plus élevés et à des retards de livraison de plusieurs mois qui s'étendront sur l'ensemble du globe.

Les files d'attente qui se sont formées récemment dans d'autres ports chinois ont déjà montré à quel point un confinement peut ébranler les canaux d'approvisionnement mondiaux. A Shenzhen, le port a été fermé en juillet 2021 à cause d'un seul cas Covid. Il a fallu des semaines pour que l'embouteillage d'une cinquantaine de navires se résorbe. Les conséquences se sont fait sentir dans le monde entier: retards de livraison de plusieurs mois, ainsi qu'une hausse des prix. L'embouteillage de Shanghai, avec 300 cargos à l'arrêt, pourrait durer bien plus longtemps.

Traduit et adapté de l'allemand par Tanja Maeder

Il se prend un buffle dans le buffet

Plus d'articles concernant la Chine

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Un deuxième canadien face à la justice chinoise pour «espionnage»

Link zum Artikel

Les Etats-Unis cherchent à se réconcilier avec la Chine

Link zum Artikel

La Chine devient le premier partenaire commercial de L'UE

Link zum Artikel

Le Parlement canadien reconnaît le génocide ouïghour, la Chine fâchée

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un tireur âgé de 18 ans tue 19 écoliers, l'Amérique est abasourdie
Une énième fusillade a provoqué la mort de 19 écoliers et au moins un enseignant. L'auteur de ces atrocités est décédé.

Un adolescent de 18 ans a ouvert le feu mardi dans une école primaire au Texas, tuant 19 jeunes élèves et au moins un enseignant. Ce drame replonge l'Amérique dans le cauchemar récurrent des fusillades en milieu scolaire.

L’article