DE | FR

Londres s'est empressé de racheter 114 millions vaccins anti-Covid-19

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à gauche, observe une femme recevoir son vaccin COVID-19, lors de sa visite d'un centre de vaccination dans le nord de Londres.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, à gauche, observe une femme recevoir son vaccin COVID-19, lors de sa visite d'un centre de vaccination dans le nord de Londres.Image: sda
Le premier ministre britannique Boris Johnson est prêt à tout pour sauver son île d'une nouvelle catastrophe sanitaire. L'objectif de cette commande est d'offrir une troisième dose à tous les adultes d'ici fin janvier.
02.12.2021, 05:1002.12.2021, 06:49

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi acquérir 114 millions de nouvelles doses des vaccins contre le Covid-19 de Pfizer/Biontech et de Moderna. Ces lots doivent permettre de poursuivre la campagne d'immunisation en 2022 et 2023 face à de nouveaux variants, tels que Omicron.

32 cas soupçonnés d'être très contagieux

Cette annonce de l'acquisition de 60 millions de doses de Moderna et de 54 millions de Pfizer/Biontech intervient à un moment où l'exécutif a donné un coup d'accélérateur à sa campagne de rappel, avec l'objectif d'offrir une troisième dose à tous les adultes d'ici à la fin janvier, face à l'émergence du variant Omicron.

Un des pays d'Europe les plus endeuillés avec plus de 145 000 morts, le Royaume-Uni avait dénombré mercredi 32 cas de ce variant soupçonné d'être très contagieux.

Des vaccins modifiés

Jusqu'ici, le Royaume-Uni a administré plus de 115 millions de doses au total, a souligné le ministre de la santé, Sajid Javid. «C'est une mission nationale, et notre meilleure arme pour affronter ce virus et ses variants est de se faire vacciner», a-t-il insisté.

«Les nouveaux contrats avec Pfizer/Biontech et Moderna ont été accélérés au vu du nouveau variant. Ils incluent l'accès à des vaccins modifiés s'ils s'avèrent nécessaires pour combattre Omicron ou de futurs variants préoccupants»
Communiqué du gouvernement britannique.

Le premier ministre britannique Boris Johnson reçoit jeudi les patrons de grands groupes pharmaceutiques, dont Astrazeneca, Pfizer et GSK, pour discuter de la manière d'affronter «des variants émergents et de futures pandémies» et des leçons à tirer pour d'autres défis de santé comme le cancer, la démence et l'obésité. (ats/jch)

Un peu de légèreté: Il échappe de peu à un morceau de béton tombé du ciel

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
«Je vais vous hacher menu»: le débat Zemmour-Mélenchon en 10 punchlines
Zemmour-Mélenchon, le retour. Cyril Hanouna a réuni, hier jeudi, les deux fins orateurs pour un nouveau duel dans «Face à Baba». Voici le meilleur (ou le pire) de leur joute en 10 punchlines.
L’article