International
Covid-19

Covid-19: Elèves vaccinés d'une école de Miami priés de rester chez eux

Andres Veloso, 12, gets the first dose of the Pzifer COVID-19 vaccine, Monday, Aug. 9, 2021, in Miami. Florida is reporting a surge of COVID-19 cases caused by the highly contagious delta variant. (AP ...
Un jeune élève américain âgé de douze ans reçoit sa première dose du vaccin dans un centre de vaccination à Miami, en Floride.Image: sda

A Miami, une école demande aux élèves vaccinés de rester à la maison

Une école privée de Floride exige que les élèves vaccinés restent à la maison pendant 30 jours suivant l'injection d'une dose de vaccin contre le Covid-19.
19.10.2021, 04:1119.10.2021, 15:40
Plus de «International»

Située dans une partie chic de Miami, la Centner Academy est déjà connue aux Etats-Unis pour sa rhétorique anti-vaccins. En avril dernier, l'école privée avait fait la une des journaux après avoir dit aux enseignants qu'ils ne seraient pas autorisés à entrer en contact avec les élèves s'ils se faisaient vacciner.

Aujourd'hui, c'est au tour des élèves d'avoir droit au même traitement. La direction de l'école leur interdit d'y mettre les pieds pendant les 30 jours qui suivent l'injection d'une dose de vaccin.

La position antivaxx de la Centner Academy avait fait un tollé en avril:

Les raisons

Sur son site internet, l'école privée indique haut et fort qu'elle est contre toute obligation de vaccination et n'exige aucune vaccination pour ses élèves, invoquant la «liberté de choix», comme l'explique le Washington Post.

Les cofondateurs de cette académie, Leila et David Centner, ont également découragé l'utilisation de masques à l'école et ont récemment accueilli le politicien Robert F. Kennedy Jr., qui est bien connu pour diffuser des informations erronées et des théories du complot contre les vaccins.

Une lettre adressée aux parents

Dans sa dernière lettre aux parents, l'académie a qualifié les vaccins COVID-19 d'«expérimentaux»:

«En raison de l'impact potentiel sur les autres élèves et notre communauté scolaire, les élèves vaccinés devront rester à la maison pendant les 30 jours suivant la vaccination. Cela concerne chaque dose qu'ils reçoivent. Ils pourront retourner à l'école après ces 30 jours uniquement si l'élève est en bonne santé et ne présente pas de symptômes»

Toujours selon le Washington Post, les fondateurs de l'académie affirment qu'ils ne sont pas contre la vaccination. Même discours de la part de certains employés et parents d'élèves:

«Nous ne sommes pas des anti-vaccins, nous sommes en faveur de vaccins sûrs. Ces vaccins sont-ils sûrs à 100%? En tant que parent de deux enfants qui vont dans cette école, je ne suis pas prêt à prendre le risque sur un point d'interrogation»
Joshua Hills, un des employés de l'académie Centner

Cette nouvelle affaire arrive alors que la situation est déjà tendu en Floride. La semaine dernière, le gouverneur républicain Ron DeSantis a juré de poursuivre l'administration Biden en justice contre l'ordonnance fédérale qui oblige certains employeurs à imposer le vaccin auprès de leurs employés.

Copin comme cochon: Ta façon de manger
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Lorsque le tourisme devient la première industrie d'un lieu, il le tue»
Autrefois accueillis à bras ouverts, les touristes semblent désormais être de moins en moins les bienvenus. La preuve en est que les mesures visant à limiter leur afflux fleurissent à travers le globe. Sommes-nous devenus moins tolérants? Eléments de réponse.

C'est une première: fin avril, Venise a lancé un billet d'entrée pour les visiteurs d'un jour, forcés de débourser 5 euros pour visiter la ville. Pour l'heure, la mesure ne s'applique qu'à une trentaine de jours de grande affluence touristique. Son but: rendre la Cité des Doges «plus vivable», selon les autorités.

L’article