DE | FR

La situation «dramatique» dans les Antilles expliquée en 3 points

Medical workers move a patient affected with the COVID-19 for a checking scanner in the Amiens Picardie hospital Tuesday, March 30, 2021 in Amiens, 160 km (100 miles) north of Paris. France is now facing a deadly new surge of the virus that is overwhelming many hospitals, as critics accuse the government of ignoring warning signs and favoring political concerns over public health. (AP Photo/Francois Mori)

Les hospitalisations explosent en Martinique et Guadeloupe (image d'illustration). Image: AP

En Guadeloupe, où un test sur quatre est positif, un nouveau confinement a été annoncé. La Martinique, également très touchée, a fait de même.



Pour Emmanuel Macron, la situation sanitaire dans les Antilles françaises est «dramatique». En Martinique et en Guadeloupe, face à la hausse des infections, un confinement strict a été imposé. Le ministre de la santé Olivier Véran va d'ailleurs se rendre dans la région ce jeudi.

Incidence record

Dans les deux îles antillaises, les chiffres Covid explosent depuis début juillet. En Guadeloupe, le taux d'incidence est de 1900 malades pour 100 000 habitants. A titre de comparaison, en Suisse, il s'élève actuellement à 170,4, soit 11 fois moins élevé. Le taux de positivité tourne lui autour de 25%. En d'autres termes, un test sur quatre est positif.

La situation en Martinique est également tendue. On répertorie actuellement 259 cas positifs pour 100 000 habitants.

17 personnes sont mortes des suites du Covid-19 cette semaine en Guadeloupe, alors qu'en Martinique, on déplore 86 décès au cours du dernier mois.

Et dans les hôpitaux? Interrogé par RFI, le professeur de médecine Serge Romana est catégorique: «la situation est cataclysmique, c'est aussi simple que ça». Avec des taux d'occupation allant jusqu'à 200%, le système sanitaire est submergé. Il y a dix fois plus d'admissions à l'hôpital en Martinique qu'en métropole et vingt fois plus de décès chaque jour, rapporte France Info.

Faible couverture vaccinale et hésitation

Pour le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu, les raisons de ce pic sont les mêmes qui ont été observées un peu partout dans le monde, à savoir:

Concernant le variant Delta, le professeur Romana nuance: d'après lui, cette mutation n'est pas encore majoritaire dans les Antilles. Ce qui veut dire que les choses vont probablement empirer.

Ce qui est sûr, c'est que dans les deux îles, très peu de monde est vacciné: à peine 21% de la population a reçu une dose, contre plus de 63% en métropole. Il s'agirait donc d'une «épidémie de non-vaccinés».

Mais comment expliquer cet écart avec le continent? Ce n'est pas une question de disponibilité des doses, mais plutôt d'hésitation vaccinale. Les freins à la vaccination sont les mêmes que dans l’Hexagone, explique France Info, mais à cela s'ajoutent des problématiques locales prégnantes:

Reconfinement strict

Les deux îles ont été placées en «confinement renforcé». Pour stopper la diffusion du virus, les mesures suivantes ont été adoptées:

Des restrictions qui resteront en vigueur jusqu'à début septembre. (asi)

Une année de confinement en images

1 / 15
Une année de confinement, en images
source: keystone / ennio leanza
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le Covid

Les Anglais pourront choisir de porter le masque ou non, malgré le variant Delta

Link zum Artikel

La Russie bat (encore) un nouveau record de contamination au Covid

Link zum Artikel

Le personnel de soins réticent au vaccin? Les EMS répondent

Link zum Artikel

La Russie devient le pays d'Europe le plus endeuillé par le Covid

Link zum Artikel

Pfizer et Moderna haussent le prix des vaccins en Europe

C'est officiel: les deux laboratoires vont augmenter le prix de leurs vaccins dans le cadre d'un accord avec l'Union européenne (UE).

Selon le quotidien britannique Financial Times, qui a consulté le contrat en question, le sérum de Pfizer passe de 15,5 euros à 19,5 euros (soit de 16,7 à 21 francs) et celui de Moderna de 19 euros à 21,5 euros (de 20,4 à 21 francs).

Lundi, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune a confirmé l'information du quotidien britannique, sans préciser le montant de la hausse.

Cette hausse intervient alors que l'inquiétude sur la flambée du variant Delta monte et que des …

Lire l’article
Link zum Artikel