International
Crime

Most Wanted: les cinq femmes les plus recherchées du monde

Voici les cinq femmes les plus recherchées du monde

Elles ont escroqué des investisseurs, vendu de la drogue ou commis des crimes violents. Cinq femmes figurent sur les listes «Most Wanted» en Europe et aux Etats-Unis.
22.04.2024, 06:06
Luca Klinck / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

Plus de 50 personnes figurent actuellement sur la liste «Most Wanted» d'Europol, l'agence de police européenne, et dix autres sont prioritaires pour le FBI, la police fédérale américaine. Même si la majorité des criminels recherchés sont des hommes, une poignée de femmes se distinguent également - cinq pour être précis.

Ruja Ignatova: la cryptoqueen

Le Dr Ruja Ignatova, également connue sous le nom de «Crypto Queen», est actuellement la seule femme figurant sur la liste du FBI. Ignatova a grandi à Schramberg, une petite ville allemande, et a obtenu un doctorat en droit. Elle est considérée comme le cerveau de l'un des plus grands crimes économiques de ces dernières années. En 2014, cette germano-bulgare de 43 ans a fondé la société OneCoin, qui commercialisait une prétendue crypto-monnaie - une fausse alternative européenne au bitcoin.

Ruja Ignatova, crypto queen: la seule femme sur la liste du FBI
Ruja Ignatova, la «reine de la crypto»

La vente pyramidale a fait son effet. En peu de temps, des millions d'investisseurs se sont fait avoir par l'arnaque d'Ignatova et ont investi dans une crypto-monnaie qui n'a probablement jamais existé.

Selon plusieurs rapports, Ignatova serait déjà décédée - assassinée sur ordre du baron de la drogue bulgare Hristoforos Amanatidis. En tant que chef de la sécurité, ce dernier aurait travaillé en étroite collaboration avec OneCoin et Ruja Ignatova. Le FBI, quant à lui, part du principe que la «Crypto Queen» est toujours en vie. Il est même possible qu'Ignatova ait eu recours à la chirurgie esthétique.

En février 2018, la germano-bulgare a été inculpée de fraude aux virements bancaires, de blanchiment d'argent et de fraude boursière. Le FBI offre une récompense pouvant aller jusqu'à 250 000 dollars (230 025 euros) pour toute information permettant l'arrestation de Ruja Ignatova.

Marina Kramberger: en fuite depuis juillet 2021

Marina Kramberger est l'une des quatre femmes figurant sur la liste «Most wanted» d'Europol. Cette femme originaire de Slovénie est recherchée pour plusieurs délits d'escroquerie. Selon le Slovenia Times, Kramberger a convaincu ses victimes de lui donner un logement ou de l'argent en leur racontant des histoires. La femme de 34 ans devait purger une peine de prison d'un an et trois mois, mais elle ne s'est jamais présentée au tribunal.

Marina Kramberger: en cavale depuis juillet 2021
Mugshot sur le portail de l'UE «EU Most Wanted»

Depuis juillet 2021, Kramberger est en fuite. On suppose qu'elle ne voyage pas seule, mais accompagnée d'une autre femme. On ne dispose pas d'autres informations sur cette Slovaque de 34 ans.

Tania Gomez: trafic de drogue et d'animaux

Sous le prétexte de sauver des chiens, la Suédoise Tania Gomez a mis en place un vaste réseau de trafic de drogue. Cette femme de 31 ans est recherchée depuis mars 2021 pour des délits graves liés à la drogue et au blanchiment d'argent. Elle aurait fait passer de grandes quantités d'argent et de stupéfiants pour le compte de diverses organisations criminelles, selon Europol.

Tania Gomez, recherchée par Europol: Le trafic de drogue au lieu de la protection des animaux
Tania Gomez est recherchée depuis 2021 pour des délits liés à la drogue et pour blanchiment d'argent.

De plus, Gomez serait également impliquée dans un réseau d'élevage et de transport d'animaux illégaux par le biais de sa prétendue organisation de sauvetage de chiens errants, «HundGärin».

Marzia Marimar Calleja Maatouk: seulement 23 ans

Marzia Marimar Calleja Maatouk, de Malte, est également recherchée par Europol pour trafic de drogue. Alors qu'elle n'avait que 19 ans, cette Maltaise a été accusée de possession de drogue dans le but d'en livrer, puis condamnée à 15 mois de prison, ainsi qu'à une amende de 3500 euros et au paiement des frais de justice. Aujourd'hui âgée de 23 ans, Maatouk a fait appel de la décision et s'est enfuie avant la reprise du procès.

Marzia Marimar Calleja Maatouk : déjà « la plus recherchée » à 23 ans
Condamnée à 15 mois de prison, elle est en fuite.

Selon le Malta Independent, la police pense que la jeune femme de 23 ans a quitté Malte à bord d'un bateau privé. Le «Hamburger Abendblatt» rapporte, en se référant à des informations des services de renseignement, que Maatouk était accompagnée de son mari Jomic Calleja Maatouk. Selon ses informations, ce dernier serait également recherché pour trafic d'armes, de munitions et d'explosifs et condamné à cinq ans de prison.

Eva Zámečníková: tentative de meurtre sur son mari

La Slovaque Eva Zámečníková est la dernière femme en fuite de la liste et a été condamnée à huit ans de prison pour tentative de meurtre. Sa victime devait être son mari. Le 15 janvier 2014, la fleuriste aurait commandité l'assassinat de son mari, deux mois seulement après leur mariage.

Eva Zámečníková : tentative de meurtre contre son propre mari
Elle prévoyait de déclarer son mari disparu au bout de deux ans, et ainsi de récupérer sa maison.

Martin Adamkovič devait effectuer la sale besogne pour 50 000 euros. Eva Zámečníková a donné au tueur à gages l'adresse exacte où il trouverait son mari. Mais celui-ci a préféré se rendre à la police. En collaboration avec les forces de l'ordre et le mari de Zámečníková, ils ont attiré la femme de 42 ans dans un piège, rapporte CNN Prima News. Mais Eva Zámečníková a réussi à s'échapper. Elle est toujours en fuite.

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

Les mugshots Lego de la police de Murrieta
1 / 17
Les mugshots Lego de la police de Murrieta
source: facebook/murrieta police department
partager sur Facebookpartager sur X
Une tempête propulse des véhicules dans le vide en Afrique du Sud
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Kate est de retour
La princesse de Galles a annoncé qu'elle faisait de «bons progrès» et qu'elle serait de retour ce samedi pour Trooping the Colour, l'évènement royal le plus important de l'année. Même si elle ne reprendra pas ses fonctions publiques à plein temps, elle se sent désormais suffisamment en forme pour entreprendre un petit nombre d'engagements publics dans les mois à venir.

Dans un communiqué publié vendredi soir, Kate a déclaré qu'elle «attendait avec impatienc»e d'assister à l'évènement. Tout en précisant qu'elle n'était «pas encore tirée d'affaire» et que son «traitement préventif» contre le cancer est toujours en cours, elle confirme qu'elle sera présente samedi pour Trooping the Colour.

L’article