International
Economie

Céréales ukrainiennes: l'UE met fin aux restrictions

Céréales ukrainiennes: l'UE met fin aux restrictions d'importation

Les céréales ukrainiennes pourront à nouveau être commercialisées en Pologne, Hongrie, Slovaquie, Bulgarie et Roumanie. En contrepartie, Kiev s'est engagé à prendre des mesures pour maîtriser l'afflux de grains dans les pays riverains.
15.09.2023, 21:4416.09.2023, 14:57
Plus de «International»
L'Ukraine est prête à exporter des céréales ukrainiennes, a déclaré fin juillet le président Zelensky. Mais cela prend beaucoup trop de temps pour certains agriculteurs.
Keystone

La Commission européenne a annoncé vendredi mettre fin à l'interdiction imposée par cinq Etats de l'UE sur l'importation de céréales ukrainiennes pour protéger leurs agriculteurs. En échange, Kiev s'est engagé à prendre des mesures pour maîtriser l'afflux de grains dans les pays riverains.

L'exécutif européen avait conclu fin avril avec cinq Etats (Pologne, Hongrie, Slovaquie, Bulgarie, Roumanie) un accord leur permettant de bloquer sur leur sol la commercialisation de blé, maïs, colza et tournesol ukrainiens, à condition qu'ils n'empêchent pas leur transit vers d'autres pays.

A la suite de la levée des droits de douane de l'UE en mai 2022, ces pays avaient vu affluer les céréales à prix bradé venues d'Ukraine, mais bloquées sur leur sol du fait de problèmes logistiques.

Plusieurs pays avaient unilatéralement interdit l'importation pour endiguer la saturation de leurs silos et l'effondrement des prix locaux, des restrictions que Bruxelles avait ensuite formellement autorisées puis prolongées jusqu'au 15 septembre – au grand dam de Kiev.

«Grâce à ces mesures temporaires, les distorsions de marché dans ces cinq Etats ont disparu», et l'amélioration des conditions logistiques a permis d'augmenter l'acheminement des céréales vers d'autres pays, a indiqué la Commission dans un communiqué. «En conséquence, les mesures existantes expireront aujourd'hui.»

Kiev s'engage à prendre des mesures efficaces

Soucieux de donner des gages aux pays de l'Est, l'exécutif européen précise qu'en contrepartie, Kiev s'engage à prendre des mesures pour contrôler l'afflux de céréales. «L'Ukraine a accepté d'introduire dans un délai de 30 jours des mesures juridiques – par exemple, un système de licences d'exportation – pour éviter des envolées» des volumes de grains, note le communiqué.

«D'ici là, l'Ukraine mettra en place à partir du 16 septembre des mesures efficaces pour contrôler les exportations» de blé, maïs, tournesol et colza «afin d'éviter toute distorsion du marché dans les Etats de l'UE voisins».

Kiev devra soumettre d'ici lundi soir un «plan d'action» à Bruxelles, qui se tient prêt «à réagir à toute situation imprévue», mais promet de ne pas réimposer de restrictions «tant que les mesures prises par l'Ukraine seront en place et pleinement efficaces». (anc/ats)

Est-ce vraiment un extraterrestre ?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces 3 patrons d'entreprises de la Confédération gagnent près d'un million
Les salaires des directeurs des entreprises de la Confédération ont augmenté en 2023. Trois ont gagné environ un million de francs.

Les salaires des directeurs des entreprises de la Confédération ont augmenté en 2023. Le trio de tête reste inchangé: le patron de La Poste Roberto Cirillo, celui des CFF Vincent Ducrot et le directeur de Postfinance ont gagné en gros un million de francs.

L’article