DE | FR
Twitter

En Russie, les gens se battent pour du sucre

Les Russes se ruent sur les produits de base dans les supermarchés. Il s'agit de la première conséquence matérielle majeure de la guerre en Ukraine.
22.03.2022, 18:4523.03.2022, 06:33

Des gens qui se bousculent et se chevauchent pour s'emparer des derniers sacs de sucre. Voilà ce que l'on peut constater dans certains supermarchés en Russie.

D'après Vice, certains magasins ont imposé des rations de 10 kilos par client et certaines personnes se font attaquer. Lors d'une bagarre dans la ville de Severodvinsk, dans le nord du pays, un homme avec cinq paquets de sucre dans son panier a reçu cinq coups de poing au visage au cours d'une confrontation avec un client en colère.

Les Russes, encore profondément marqués par les rationnements durant l'Union soviétique, ne savent que trop bien qu'il est important d'acheter des marchandises rares dès qu'on les voit.

Le sucre est généralement acheté en vrac par ceux qui veulent conserver de grandes quantités de fruits ou fabriquer du samogon, une eau-de-vie à haute teneur en alcool populaire dans les campagnes.

Conséquence de la guerre

Selon Vice, c'est la première conséquence matérielle majeure de la guerre en Ukraine, ressentie par de nombreux Russes.

Elle a été provoquée par un ensemble de facteurs comprenant les tentatives du gouvernement de réguler les prix, la montée en flèche de la demande et la chute de la valeur de la monnaie russe.

Bien que la Russie importe une quantité relativement faible de sucre, les fluctuations de la valeur du rouble font que les entreprises étrangères sont soudainement réticentes à signer des contrats avec leurs homologues russes.

Une fausse pénurie

Les responsables russes insistent sur le fait qu'il n'y a pas de déficit en sucre et que la crise est artificielle, causée par la panique des consommateurs et par des entreprises de fabrication et de distribution peu scrupuleuses qui accumulent du sucre pour tenter de faire monter les prix.

«Bien sûr, tout le monde ne peut pas faire face à ses émotions, mais si vous connaissez les vraies informations, alors vous comprenez qu'il n'est absolument pas nécessaire de courir dans les magasins pour acheter du papier toilette, du sarrasin, du sucre et le reste.»
Dmitri Peskov, porte-parole du président russe Vladimir Poutine.

Pas seulement le sucre

Le prix du sucre a augmenté de 31% la semaine dernière, mais ce n'est pas la seule chose qui devient extrêmement chère.

Avec l'exode des entreprises étrangères et les sanctions occidentales qui devraient entraîner des pénuries de produits étrangers, le prix des voitures et des articles ménagers importés, comme les aspirateurs et les téléviseurs, a également augmenté de plus de 20% depuis le début de la guerre. (arz)

Les réfugiés ukrainiens

1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
source: sda / amel pain
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Une frappe russe sur un centre commercial à Kiev

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

Des personnes trans sont bloquées en Ukraine

Link zum Artikel

Sean Penn emmène Hollywood en Ukraine pour un documentaire

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine, ça vous préoccupe? Comment? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Conflit Ukraine-Russie: 3 scénarios militaires les plus probables

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi diable Jean Castex méprise-t-il 80,3% des Français?
En refilant les clés de Matignon (et la patate chaude) à Elisabeth Borne, le tout frais ex-premier ministre a cru bon de préciser que les citoyens qui ferment leur gueule sont la «colonne vertébrale de la France». Petit cours d'anatomie virtuelle, sur fond de bar PMU.

Lundi, en passant le pouvoir à Elisabeth Borne, le premier ministre Jean Castex a ôté gratuitement quelques vertèbres à 52,6 millions de Français. Et en quatre petites phrases:

L’article