DE | FR

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Kristalina Georgieva s'inquiète des conséquences économiques du conflit en Ukraine.
Kristalina Georgieva s'inquiète des conséquences économiques du conflit en Ukraine.Image: sda
La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, exhortée mercredi à trouver une résolution pacifique au conflit entre la Russie et l'Ukraine. Elle affirme que la crise a déjà un impact économique.
02.02.2022, 19:3103.02.2022, 06:08

Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), le conflit entre la Russie et l'Ukraine a déjà des conséquences économiques: il a déjà influé sur les prix de l'énergie et représente une menace pour la croissance mondiale.

«A un moment de plus grande incertitude pour la croissance de l'économie mondiale, les tensions géopolitiques ne font que rendre la situation complexe et nous constatons déjà un impact sur les prix de l'énergie», a déclaré Kristalina Georgieva, interrogée par le Washington Post.

«Nous espérons vraiment qu'il y aura une solution diplomatique pour le peuple d'Ukraine mais aussi parce qu'une reprise durable de l'économie mondiale est nécessaire».

Elle a appelé à une approche «pragmatique» pour mettre fin à ce conflit, éviter l'escalade et des sanctions de la part des Nations Unies et des Etats-Unis qui auraient «inévitablement» des répercussions pour le monde entier.

Une aide de 2,2 milliards de dollars est prévue pour l'Ukraine

Kristalina Georgieva a rappelé que le Fonds était en train de déployer un programme d'aide de pas moins de 2,2 milliards de dollars pour l'Ukraine, «entre maintenant et juin», et que le Fonds se tenait prêt à apporter une aide supplémentaire si nécessaire pour l'Ukraine et les autres pays qui seraient affectés par le conflit.

La Russie a massé depuis fin 2021 jusqu'à 100 000 soldats à la frontière avec l'Ukraine, selon les Occidentaux, qui accusent Moscou de se préparer à attaquer ce pays.

Moscou nie tout projet en ce sens, tout en réclamant des garanties écrites pour sa sécurité, dont le rejet d'une adhésion de l'Ukraine à l'Otan et la fin du renforcement militaire de l'Alliance atlantique à l'Est, notamment dans les ex-Républiques soviétiques. (mbr/ats)

À quel point es-tu Swisstainable?

1 / 6
À quel point es-tu Swisstainable?
source: ©glacier express / stefan schlumpf
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur les tensions entre Russie et Ukraine

L'armée ukrainienne a-t-elle une chance de résister à une attaque russe?

Link zum Artikel

La crise ukrainienne fait planer le spectre d'une guerre en Europe

Link zum Artikel

Ukraine: le G7 prêt à imposer des sanctions aux «conséquences massives»

Link zum Artikel

Des risques élevés de guerre en Europe, selon ce haut diplomate suisse

Link zum Artikel

En cas de guerre en Ukraine, voici les pénuries qui nous guettent en Suisse

Link zum Artikel

La Russie préparerait une opération pour justifier l'invasion de l'Ukraine

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La fille de Poutine a un amoureux... et vous ne devinerez jamais son nom
Après avoir divorcé de son richissime époux, la fille cadette de Vladimir Poutine, Katerina Tikhonova, s'est trouvé un nouveau compagnon. Son nom? Igor Zelensky... Ça ne s'invente pas.

Parfois, le destin a un drôle de sens de l'humour. C'est sans doute pour cela qu'il a placé Katerina, la fille adorée de Vladimir Poutine, dans les bras d'un danseur de ballet... du même nom que l'ennemi juré du président russe. Nous avons nommé: Zelensky.

L’article