DE | FR

Les syndicats du Salvador ne veulent pas du bitcoin comme monnaie légale

epa09432638 Former guerrillas and veterans of the Army of El Salvador protest against the use of bitcoin as legal currency, in San Salvador, El Salvador, 27 August 2021. A group of ex-guerrillas and veterans of the El Salvador Army protested this Friday against the use of bitcoin as legal currency and demanded an increase in their pension, which currently stands at about $ 100 per month. The protesters carried posters in which they exposed their rejection of bitcoin.

Image: sda

En juin dernier une loi a été votée qui fera du bitcoin une monnaie légale au Salvador dès le 7 septembre. 300 syndicats militants ont manifesté leur opposition.



Une semaine avant l'entrée en vigueur du bitcoin comme monnaie légale au Salvador, plusieurs centaines de personnes ont manifesté, mercredi, dans la capitale du pays pour demander au parlement d'abroger la loi.

«A seulement six jours (le 7 septembre) de l'entrée en vigueur de la détestable Loi bitcoin, le Bloc de résistance et de rébellion populaire (BRP) exige son abrogation, car elle frappera les travailleurs, les paysans et les communautés rurales»

Une quinzaine de syndicats et organisations opposés au bitcoin.

Environ 300 militants syndicaux se sont rassemblés devant des bâtiments du Parlement en brandissant des pancartes et en scandant: «Non au bitcoin».

«Un haut risque pour 99% de la population»

Pour Sonia Urrutia, une militante du BRP, le président Nayib Bukele prépare aux Salvadoriens «un amer mois de septembre». Le BRP a annoncé son intention d'organiser des manifestations quotidiennes.

«Avec la Loi bitcoin, le président Bukele veut imposer un système monétaire virtuel à haut risque pour 99% de la population»

Sonia Urrutia, une militante du BRP

Le Parlement salvadorien, dominé de manière écrasante par les partisans du président Bukele depuis les dernières élections législatives, a voté, en juin dernier, la loi qui fera du bitcoin une monnaie ayant cours légal au Salvador. Cette mesure, selon le chef de l'Etat, permettra de dynamiser l'économie du pays, dollarisée depuis 20 ans.

200 distributeurs de bitcoin en cours d'installation

Poursuivant la mise en oeuvre de la réforme, le parlement a approuvé, mardi, à la demande du président Bukele, qui jouit d'une immense popularité, la création d'un fonds de 150 millions de dollars destiné à garantir la convertibilité automatique du bitcoin en dollars américains.

Les autorités s'apprêtent à activer une application baptisée «Chivo» (Super, en langage familier) qui doit permettre de procéder à des paiements ou virements en bitcoin. Ses usagers se verront gratifier d'une prime équivalente à 30 dollars en bitcoin lors de l'adhésion à l'application. En outre, 200 distributeurs automatiques permettant d'échanger des bitcoin sont en cours d'installation. (ats/jch)

En parlant de bitcoin: What’s in/what’s out, les news de ta semaine

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le Panama innove en légalisant le cannabis à usage médical

En Amérique centrale, le Panama devient le premier pays de la région à approuver une loi légalisant l'usage du cannabis pour des raisons de santé.

Le Parlement du Panama a approuvé, lundi, un projet de loi légalisant l'usage du cannabis à des fins médicales. Cela fait de ce pays le premier, en Amérique centrale, à autoriser la consommation de cette substance.

Ce projet, à l'initiative du président de l'assemblée législative du Parlement unicaméral du Panama, Crispiano Adames, a été approuvé par 44 voix sans aucune opposition. Le texte doit encore être promulgué par le président Laurentino Cortizo.

Panama devient ainsi le premier pays …

Lire l’article
Link zum Artikel