DE | FR

Deux ex-premiers ministres espagnols nient tout financement illégal

Espagne corruption premier ministre euros billets de banque malette

shutterstock

Actuellement en procès, deux anciens premiers ministres espagnols nient l'existence d'un financement illicite de leur parti.



Mariano Rajoy et José Maria Aznar, tous deux anciens premiers ministres de l'Espagne, ont nié mercredi l'existence d'un financement illicite de leur formation, le Parti Populaire (PP). Et ce malgré les déclarations contraires d'un ancien trésorier, lors du procès qui se tient actuellement près de Madrid.

Répondant via vidéo-conférence aux questions du tribunal de l'Audience nationale, Mariano Rajoy, à la tête du gouvernement de 2011 à 2018, et José Maria Aznar, qui l'a été de 1996 à 2004, ont de nouveau nié catégoriquement l'existence d'une comptabilité parallèle au sein de leur formation.

Cette affaire a pour protagoniste Luis Barcenas, un ancien trésorier de la formation. Cet homme – qui avait pour habitude de tenir cette comptabilité scrupuleusement sur papier – a accusé Mariano Rajoy d'avoir reçu des fonds d'origine illégale avant de prendre la tête du gouvernement.

La condamnation du PP et de plusieurs de ses cadres dans ce procès tentaculaire avait entraîné un séisme politique en Espagne. L'actuel président du PP, Pablo Casado, tente de prendre ses distances avec ces scandales et a même décidé de déménager le siège du parti. (ats)

Plus d'articles «Actu»

Biden appelle le Congrès à réguler la vente d'armes

Link zum Artikel

Le Prince Philip, consort de la Reine, décède à l'âge de 99 ans

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

La Suisse «inondée de drapeaux arc-en-ciel» pour le mariage pour tous

Link zum Artikel

Joe Biden fait pleuvoir des dollars et de l'espoir sur l'Amérique

Le président américain Joe Biden signe un premier succès historique, devant le Congrès américain, 50 jours après son arrivée à la Maison Blanche.

Le camp démocrate a réussi à faire adopter son plan colossal de 1900 milliards de dollars pour relancer l'économie américaine.

La pandémie a fait plus de 500 000 morts aux Etats-Unis. En 2020, la première économie mondiale a vécu sa pire année, depuis la Seconde Guerre mondiale. Selon des experts, le «plan de sauvetage américain» devrait doper la croissance. (ats)

Lire l’article
Link zum Artikel