DE | FR

Bientôt la fin de l'hégémonie des GAFAM?

Image: Shutterstock
Le procureur de Washington a lancé des poursuites mardi contre Amazon. Il accuse le géant du commerce en ligne d'entrave à la concurrence. Google est dans les mêmes draps en Allemagne.
25.05.2021, 20:1026.05.2021, 14:20

«Le comportement d'Amazon et sa part de marché prouvent son intention de bâtir un monopole et indiquent une dangereuse probabilité de succès», détaille la plainte du procureur Karl Racine.

Il reproche au géant du e-commerce d'empêcher les entreprises de vendre leurs produits moins cher ailleurs que sur sa plateforme. Il réclame des dommages et intérêts et des mesures pour interdire ce genre de pratiques à l'avenir.

«Amazon a utilisé sa position dominante sur le marché de la distribution sur internet pour gagner à tout prix», s'indigne-t-il sur Twitter. Le groupe de Seattle «maximise ses profits aux dépens des vendeurs et des consommateurs forcés de payer des prix artificiellement élevés, tout en nuisant à la compétition et à l'innovation», continue-t-il.

Grosse pression

Les grandes entreprises technologiques font face à une pression sans précédent des autorités américaines sur leurs pratiques jugées anti-concurrentielles, après des interventions similaires en Europe.

Google et Facebook font l'objet de poursuites visant leurs «monopoles», notamment sur la publicité. Plusieurs enquêtes visent aussi Apple et Amazon, accusées d'être à la fois juges et parties sur leurs plateformes respectives.

Le gouvernement de Joe Biden semble décidé à remettre en cause le pouvoir qu'elles ont accumulé dans leurs secteurs, y compris à la faveur de la pandémie, qui a rendu leurs services encore plus prépondérants dans les habitudes des consommateurs et citoyens au quotidien. (ats/afp)

Plus d'articles sur les «GAFAM»

Vol de données Facebook: 23% des lecteurs de watson concernés

Link zum Artikel

Jeff Bezos VS les syndicats: dernier round du combat contre Amazon

Link zum Artikel

500 millions de données sur le Net, Facebook accusé de «négligence absolue»

Link zum Artikel

Facebook, Twitter et Google (encore) face à la menace de la désinformation

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le chat incarne de façon magnifique l’absurdité de la guerre»
Animal de compagnie vedette des Occidentaux et coqueluche des réseaux sociaux, le chat est devenu (un peu) malgré lui une icône de la guerre qui se joue en Ukraine. Analyse d'un symbole.

Sur la ligne de front, au milieu des ruines, assis sur un char d'assaut ou slalomant entre les cadavres, perché sur les épaules d'un soldat ou blotti dans les bras tendres d'une petite réfugiée. Depuis le début de la guerre, le chat est partout.

L’article