DE | FR

Un militaire noir interpellé et asphyxié sans raison aux Etats-Unis

Image: Keystone
Nouveau scandale raciste aux Etats-Unis avec la diffusion d'images de deux policiers braquant leur arme sur un militaire noir, puis asphyxiant son visage avec du gaz lacrymogène. Une enquête a été ouverte.
12.04.2021, 08:0212.04.2021, 09:40

Le gouverneur de l'Etat américain de Virginie a ordonné une enquête, dimanche, après la diffusion d'images montrant deux policiers braquant leur arme sur un militaire noir. On peut les voir également sur la vidéo arroser de gaz asphyxiant le visage de l'intéressé.

Les images montrent le lieutenant Caron Nazario, un homme noir et latino, demander à plusieurs reprises ce qu'on lui reproche et déclarer «C'est vraiment n'importe quoi», tandis que les policiers lui ordonnent de sortir de sa voiture. Ils l'accuseront d'avoir refusé de coopérer.

La vidéo de l'interpellation:

Caron Nazario, qui portait son uniforme militaire, était au volant d'une voiture neuve qui ne disposait pas encore de plaques d'immatriculation permanentes lorsque les policiers lui ont ordonné de s'arrêter, ont rapporté des médias. Il sera finalement autorisé à repartir.

Le gouverneur de Virginie a fait savoir dans un communiqué qu'il avait demandé à la police une «enquête indépendante», soulignant que la vidéo est «dérangeante et l'a mis en colère». La police américaine est fréquemment accusée de racisme et de violences.

Le policier Derek Chauvin, est actuellement en cours de jugement après avoir été accusé d'avoir tué l'année dernière un homme noir, George Floyd, à Minneapolis en maintenant son genou sur son cou pendant plus de neuf minutes, un drame qui a suscité une vague historique de colère contre le racisme aux Etats-Unis. (ats)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Ukraine est la star du Festival de Cannes
L'Ukraine était dans tous les esprits pour la seconde journée de compétition, entre film posthume qui montre le pays sous les bombes, polémique sur la participation du Russe Kirill Serebrennikov et une patrouille aérienne jugée «traumatisante».

Ce sont des images récentes de la vie à Marioupol, assiégée par les Russes, que les festivaliers ont découvertes jeudi sur grand écran lors d'une séance spéciale de Mariupolis 2, du Lituanien Mantas Kvedaravicius. Le réalisateur a été tué fin mars en Ukraine, à l'âge de 45 ans. Il tentait de quitter la ville martyre, devenue un symbole de la résistance ukrainienne.

L’article