DE | FR

La fusillade ou la chaise pour les condamnés à mort en Caroline du Sud

Image: sda
La peine de mort va être appliquée en Caroline du Sud, après dix ans d'absence. Les condamnés peuvent choisir entre se faire fusiller ou se faire électrocuter sur une chaise électrique.
18.05.2021, 09:4418.05.2021, 18:20

Après une pause de dix ans, le peloton d'exécution (la peine de mort) a été instauré en Caroline du Sud pour appliquer la peine capitale, a annoncé lundi le gouverneur de cet Etat du sud des Etats-Unis. Les condamnés à mort peuvent cependant choisir la chaise électrique.

«Ce week-end, j'ai ratifié une loi qui va permettre à l'Etat d'appliquer la peine de mort. Les familles et les proches des victimes sont en droit de faire leur deuil et d'obtenir justice grâce à la loi. Maintenant, nous pouvons le faire», a expliqué le gouverneur républicain Henry McMaster sur Twitter:

La raison

L'élément déclencheur de cette nouvelle loi: une pénurie de substances utilisées dans les injections létales. La loi, signée vendredi, fait de la chaise électrique le premier choix d'un condamné à mort à la place de l'injection létale et autorise la formation d'un peloton d'exécution, qui devient la seconde option.

L'exécution par injection redeviendra l'option prioritaire quand les substances nécessaires seront à nouveau disponibles, selon le texte. Jusqu'ici, un condamné à mort devait choisir entre la chaise électrique et l'injection, cette dernière option étant automatique s'il refusait de choisir.

Les ONG choquées

L'organisation d'aide aux prisonniers Incarcerated Outreach Network, basée en Caroline du Sud, a dénoncé sur Twitter une décision «effroyable, choquante et abominable»:

Pour le représentant local de la grande organisation de défense des droits civiques ACLU, l'Etat a «trouvé un nouveau moyen de redémarrer les exécutions au sein d'un système raciste, arbitraire et sujet aux erreurs».

Pas le seul Etat à autoriser la peine capitale

La Caroline du Sud est le quatrième Etat américain à autoriser l'application de la peine capitale par un peloton d'exécution, avec le Mississippi, l'Oklahoma et l'Utah, selon le centre d'information sur la peine de mort. Seuls trois condamnés sont morts devant un peloton d'exécution, tous dans l'Utah, depuis le rétablissement de la peine capitale par la cour suprême en 1976. (ats)

Le peuple brésilien révolté face au racisme, en images

1 / 12
Le peuple brésilien révolté face au racisme, en images
source: sda / eraldo peres
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Ces gens passent une plus mauvaise journée que vous

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Ce soldat japonais a vécu 30 ans dans la jungle et ça a inspiré un film
Hirō Onoda fait partie de ces soldats japonais oubliés de la Seconde Guerre mondiale. Pendant près de 30 ans, il est resté caché sur une île jusqu'à ce que quelqu'un le retrouve. Voici son histoire.

En décembre 1944, au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, un lieutenant de l'armée japonaise nommé Hirō Onoda a été transféré sur la petite île de Lubang située dans l'archipel des Philippines afin de combattre les Américains. Sa mission: se rendre derrière les lignes ennemies avec un petit groupe de soldats et y récolter des informations.

L’article