DE | FR
La ville de Lappeenranta, en Finlande, a décidé de jouer l'hymne ukrainien depuis le sommet de l'hôtel de ville.
La ville de Lappeenranta, en Finlande, a décidé de jouer l'hymne ukrainien depuis le sommet de l'hôtel de ville.AFP/watson

La Finlande accueille les touristes russes avec l'hymne ukrainien

Les touristes russes peuvent librement se rendre en Finlande pour leurs vacances. Avec les sanctions, ils affluent sur le territoire de leur voisin. Mais les Finlandais leur ont réservé une drôle de surprise: ils jouent l'hymne ukrainien dans une attraction très populaire.
15.08.2022, 17:0315.08.2022, 17:17
Un article de
t-online

Connaissez-vous les chutes de la rivière Vuoksi, en Finlande? Ce lieu touristique situé sur la ville d'Imatra est un lieu apprécié des touristes russes, l'attraction étant située proche de la frontière russe.

Sympatoche, non?
Sympatoche, non?shutterstock

Un barrage y est situé et l'attraction consiste à voir les flots d'eau se déverser à l'ouverture de celui-ci. D'habitude, une musique du compositeur finlandais Jean Sibelius est utilisée pour accompagner le spectacle. Mais désormais, c'est l'hymne ukrainien qui est joué par les haut-parleurs lorsque les torrents déferlent. Un petit changement dans la scénographie qui ne doit pas plaire aux touristes russes...

«Tous les Russes ne sont pas pour Poutine»

Pour Mark Kosych, un touriste qui visite les chutes d'Imatra avec sa famille, la situation est amère:

«Pour les Russes qui aiment la Finlande, ça craint»
Mark Kosych, touriste russe

Le citoyen russe se réserve toutefois le droit de clarifier ses propos: «Tous les Russes ne sont pas pour Poutine. Les gens et le gouvernement finlandais doivent s'en rendre compte», déclare-t-il, tout en expliquant «comprendre» la décision de celui-ci.

L'hymne ukrainien au sommet de l'hôtel de ville

La ville voisine de Lappeenranta donne un signal similaire à celui des chutes d'Imatra. Cette ville de 70 000 habitants proche de la frontière est une destination prisée des touristes russes qui viennent faire du shopping et acheter des vêtements et des cosmétiques. On y voit souvent des plaques d'immatriculations russes dans les rues.

Et pourtant, l'hymne national ukrainien y résonne chaque soir du sommet de l'hôtel de ville, qui surplombe les centres commerciaux prisés par les touristes russes.

«Nous voulons exprimer notre soutien à l'Ukraine et condamner l'invasion russe»
Kimmo Jarva, maire de Lappaeenranta

Un pays de transit

Pour beaucoup de touristes russes, la situation est désagréable, d'autant plus que la Finlande est le seul pays de l'UE n'ayant pas imposé de restrictions aux visas accordés aux touristes russes. De nombreux Russes utilisent donc le pays comme une zone de transit en direction du reste de l'UE.

«Beaucoup considèrent cette méthode comme un contournement des sanctions»
Pekka Haavisto, ministre des Affaires étrangères
La Finlande dispose d'une longue frontière avec la Russie.
La Finlande dispose d'une longue frontière avec la Russie.keystone

L'invasion de l'Ukraine a suscité de fortes réactions au sein de la population finlandaise, le pays partageant une frontière de 1 300 kilomètres avec la Russie et sa capitale, Helsinki, étant située à 300 kilomètres à peine de Saint-Pétersbourg.

«Il faut durcir les conditions pour les touristes russes. C'est la seule manière de faire réagir les politiciens à Moscou»
Antero Ahtiainen, habitant de Lappaanranta

Ainsi, 58 % des Finlandais interrogés lors d'un récent sondage se sont prononcés en faveur de règles plus strictes pour décerner des visas aux Russes. En réaction, Helsinki a annoncé vouloir limiter le nombre de visas touristiques en provenance de Russie.

D'éventuelles restrictions à venir

Un arrêt complet de la délivrance de visas sur la base de la nationalité n'est pourtant autorisé ni par le droit finlandais ni par le droit européen, selon le ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto.

En juillet, la Finlande a enregistré plus de 230 000 passages de frontière en provenance de Russie, contre 125 000 en juin. D'ici la fin du mois d'août, le gouvernement finlandais entend décider d'éventuelles restrictions dans le domaine du tourisme, de sorte que seul un nombre limité de visas soit disponible quotidiennement.

Le débat sur l'interdiction des visas pour les Russes prend de l'ampleur dans d'autres pays de l'UE. Ainsi, à partir du 18 août, l'Estonie ne laissera entrer dans le pays que les citoyens russes qui y vivent ou y résident. La Lettonie, de son côté, n'accepte plus que les demandes de visa des citoyens russes souhaitant assister aux funérailles d'un proche parent. Le gouvernement polonais entend bientôt suivre l'exemple des pays baltes. L'Allemagne et la Commission européenne, de leur côté, s'opposent à un arrêt de principe des visas touristiques pour les Russes.

(mk/acu)

Voici des aurores boréales comme vous n'en avez jamais vu

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Traître de la patrie!», Jair Bolsonaro s'est lâché lors du débat présidentiel
Lors du débat télévisé qui a opposé Bolsonaro et Lula, ex-chef d'Etat de gauche, le président d'extrême droite est sorti de ses gonds à plusieurs reprises et a dû être rappelé à l'ordre par le médiateur.

«Menteur, ancien détenu, traître de la patrie!». C'est ainsi que le président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, a commencé son discours à son concurrent, Luiz Inacio Lula da Silva. Bolsonaro a violemment attaqué l'ex-chef d'Etat de gauche dès le début du dernier débat télévisé de la présidentielle, sur la chaîne nationale brésilienne TV Globo jeudi soir.

L’article