DE | FR

La PMA pour toutes devrait bientôt devenir une réalité en France

Des opposantes à la PMA manifestent à Paris, en mars 2020.
Des opposantes à la PMA manifestent à Paris, en mars 2020. Image: EPA
Le projet de loi sur la procréation médicalement assistée pour toutes fait son retour devant le Parlement français, qui devrait l'adopter en juillet. Les avis sont très partagés.
07.06.2021, 20:0808.06.2021, 17:21

La procréation médicalement assistée pour toutes, c'est pour bientôt. Lundi, le ministre français de la santé Olivier Véran a affirmé des enfants devraient être conçus «avant la fin de l'année 2021». Il l'a annoncé au coup d'envoi des débats à l'Assemblée nationale en nouvelle lecture sur le projet de loi de bioéthique.

Le projet de loi, qui prévoit d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules, a entamé son parcours parlementaire à l'automne 2019 et a pris du retard en raison de la crise du Covid-19.

«Absence catastrophique de sens des priorités»

Alors que le ministre de la santé voit dans le retour de ce texte devant le Parlement «le signe d'un pays qui regarde à nouveau l'avenir avec confiance, avec exigence», une partie de la droite juge que «l'exécutif fait preuve d'une absence catastrophique de sens des priorités et des responsabilités».

De nombreux députés républicains (droite) voient dans la PMA pour toutes le «cheval de Troie» de la gestation pour autrui (GPA, c'est-à-dire par mère porteuse).

Mais ce projet de loi n'est pas critiqué seulement par la droite. Des associations LGBT alertent «sur les trop nombreux manquements du texte», comme l'exclusion des hommes trans de l'accès à la PMA. L'association des familles homoparentales relève le risque d'avoir une pénurie de sperme face à la demande, alors que le projet de loi prévoit une levée de l'anonymat des donneurs sous conditions. (ats/asi)

Et en Suisse?
La procréation médicalement assistée (PMA) n’est actuellement autorisée que pour remédier à la stérilité d’un couple ou si le risque de transmission d’une maladie grave et incurable aux descendants ne peut être écarté d’une autre manière. Accepté par le Parlement fin 2020, le recours au don de sperme pour les couples lesbiens devra passer l’épreuve des urnes: le référendum lancé par les opposants a formellement abouti.

Plus d'articles sur l'égalité

Le Jura, premier canton à offrir gratuitement les protections hygiéniques

Link zum Artikel

La pandémie retarde l'égalité homme-femme

Link zum Artikel

Diminuer le prix des produits hygiéniques, la Suisse se hâte lentement

Link zum Artikel

A Neuchâtel, une initiative pour booster la parité sur les listes électorales

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce qui se cache derrière la mort mystérieuse des oligarques russes
De nombreux riches russes proches du pouvoir sont morts dans des circonstances étranges ces derniers temps. Faut-il y voir la main de Poutine? Décryptage.

Insuffisance cardiaque, suicide ou chaman? C'est à peu près la liste des causes de décès des riches Russes depuis le début de l'année. Mais souvent, la raison officielle est simplement «inexpliquée».

L’article