DE | FR

Sarkozy s'offre un séance de dédicaces après sa condamnation

Deux jours après avoir été reconnu coupable de financement illégal, l'ancien président français a dédicacé son nouveau livre «Promenades», à Paris.
02.10.2021, 16:1503.10.2021, 09:49

«Les gens ne sont dupes de rien», a déclaré samedi Nicolas Sarkozy lors d'une séance de dédicace de son nouveau livre. Deux jours plus tôt, il a été condamné à un an de prison ferme pour le financement illégal de sa campagne présidentielle perdue de 2012.

L'ex-chef de l'Etat, qui a annoncé faire appel de cette décision, est arrivé peu avant 11h00 dans une librairie du XVIe arrondissement de Paris où l'attendaient environ 200 personnes lui demandant de «tenir bon», «courage», «on est là». Parmi eux figurait l'avocat Francis Szpiner, maire du XVIe arrondissement.

1ère expression en public depuis sa condamnation

«C'est très émouvant et en même temps très rassurant sur l'état d'esprit du pays, sur le fait que les gens ne sont dupes de rien (...) ils ont compris», a commenté M. Sarkozy face aux nombreuses caméras de télévision sur place, tout en commençant à dédicacer son livre «Promenades» (Ed. Herscher).

Il s'agissait de sa première expression en public depuis sa condamnation. Interrogé samedi sur le Premier ministre Jean Castex, qui lui avait manifesté jeudi son «amitié» et «affection» à «titre personnel», l'ancien président de la République (2007-2012) a déclaré:

«Ça m'a fait très plaisir, ça ne m'étonne pas de lui, j'y suis très sensible, j'ai reçu des milliers et des milliers de messages de soutien»

De la part d'Emmanuel Macron aussi, lui a demandé un journaliste? «Demandez lui, ce n'est pas à moi de le dire», a répondu M. Sarkozy.

«Une boussole»

Concernant sa condamnation proprement dite, il a insisté:

«Ce que je pense est anecdotique, ce que pensent les gens est beaucoup plus sérieux. Je ne suis pas forcément le plus objectif pour commenter.»

En mars, Nicolas Sarkozy était devenu le premier ancien président de la Ve République à être condamné à de la prison ferme - trois ans dont un ferme -, pour corruption et trafic d'influence, dans une autre affaire, celle dite «des écoutes». Il a également fait appel, suspendant donc de facto cette condamnation. (ats)

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Des milliers de Français dans la rue crient à la «dictature»

Des rassemblements ont eu lieu dans toute la France mercredi pour protester contre la récente décision d'Emmanuel Macron d'introduire un pass sanitaire. Une autre manif est prévue ce week-end.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté en France mercredi 14 juillet. Dans leur ligne de mire: les récentes annonces d'Emmanuel Macron concernant le pass sanitaire dans les lieux publics, la vaccination obligatoire pour les soignants et ce qu'ils appellent la «dictature».

Quelques centaines de personnes ont participé à un rassemblement non déclaré place de la République en début d'après-midi. Ils ont ensuite remonté le boulevard Saint-Martin avant d'être stoppés par la police, …

Lire l’article
Link zum Artikel