International
France

Le couple Balkany appelé à comparaître pour un photomontage sexuel

Patrick Balkany (en bleu), en mai 2019, et son avocat, Eric Dupond-Moretti, aujourd'hui ministre français de la Justice.
Patrick Balkany (en bleu), en mai 2019, et son avocat, Eric Dupond-Moretti, aujourd'hui ministre français de la Justice.image: keystone

Les Balkany accusés d'avoir usé (et abusé) d'un photomontage sexuel

Ils sont de retour! Le couple le plus redoutable de la politique française, déjà condamné à maintes reprises, est soupçonné d'avoir diffusé des images d'ordre sexuel d'un de leurs opposants politiques... pour s'en débarrasser.
05.04.2022, 12:1705.04.2022, 17:30
Plus de «International»

Nouvelle frasque au tableau de Patrick et Isabelle Balkany. Déjà lourdement condamnés pour «fraude fiscale» et «blanchiment», l'ex-maire de Levallois-Perret et son ancienne adjointe s'apprêtent à comparaître pour une autre entorse à la loi, a révélé BFMTV mardi. Et pas n'importe laquelle... Cette fois-ci, pour «utilisation d’un document portant sur des images à caractère sexuel et obtenu par une atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui». Rien que ça.

La victime de ce coup présumé des amants terribles? David-Xavier Weiss, leur ancien conseiller municipal. Au fil du temps, le premier adjoint s'est mué en adversaire politique.

En février 2021, l'intéressé avait d'ailleurs déposé deux plaintes pour diffamation et atteinte à la vie privée, relate Paris-Match.

Retour en 2021...

Le 19 février, Isabelle Balkany fait parvenir un message WhatsApp à la nouvelle maire de Levallois-Perret, Agnès Pottier-Dumas.

«Chère Agnès. Passez de bonnes vacances. Votre Premier adjoint est en pleine action !!!!»

En pièce jointe: deux photos assez abjectes d'un homme nu, sur un lit, en plein acte sexuel. Son visage est celui de David-Xavier Weiss.

Le couple est ainsi soupçonné d’avoir diffusé les deux photos dans le but de nuire à Weiss.

Selon les informations de BFMTV, durant l’enquête, Patrick et Isabelle Balkany ont nié avoir été à l’origine d’un quelconque montage réalisé sous Photoshop.

Dans leur version, les Balkany ont affirmé avoir trouvé les photos à l'intérieur d'une enveloppe, déposée dans leur boîte aux lettres. Et si elle a bien participé à la diffusion des photos, Isabelle s'en est justifiée: elle voulait simplement avertir Agnès Pottier-Dumas que ces photos circulaient. Par sens du «devoir».

Les zones d'ombre de l'enquête

Les enquêteurs ne sont pas encore parvenus à faire toute la lumière sur l'affaire. Il reste encore des points à éclaircir:

  • Une autre personne a-t-elle pris part à la manœuvre?
  • Les photos sont-elles effectivement le fruit d'un montage?

Procès à venir

Quoi qu'il en soit, le couple encoure une peine de deux ans de prison ferme et 60 000 euros d’amende.

S'ils sont cités à comparaître, ce mardi, devant la 14e chambre du tribunal judiciaire de Nanterre. Quant au véritable procès, il ne devrait pas se tenir avant la rentrée 2022.

Il est peu probable que les Balkany effectuent le déplacement:

  • Patrick dispose du droit de refuser et de se faire représenter par son avocat. Il est toujours incarcéré à la prison de Fleury-Merogis, où il purge depuis le 7 février, sa peine pour «fraude fiscale».
  • Pour ce qui est d'Isabelle Balkany, elle est toujours hospitalisée depuis sa tentative de suicide, le 3 février. Elle aurait normalement dû partager le sort de son époux. (mbr)
20 profils Tinder très directs pour être sûr de matcher
1 / 22
20 profils Tinder très directs pour être sûr de matcher
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une touriste suisse violée près de Rimini
Une touriste suisse en état de confusion aurait été violée par deux hommes près de la station balnéaire de Rimini, selon l'agence de presse italienne ANSA.

Une touriste suisse aurait été violée près de la station balnéaire italienne de Rimini. Deux hommes l'auraient trouvée en état de confusion dans la rue et ensuite abusé d'elle, rapporte samedi l'agence de presse italienne ansa.

L’article