International
Gaza

Le nombre de décès d'enfants risque d'exploser à Gaza, alerte l'Onu

Des enfants palestiniens à Rafah.
Des enfants palestiniens à Rafah.Keystone

Le nombre de décès d'enfants risque d'exploser à Gaza, alerte l'ONU

La bande de Gaza est sur le point d'assister à une «explosion du nombre de décès évitables d'enfants», ont affirmé lundi les Nations unies.
20.02.2024, 06:2020.02.2024, 08:10
Plus de «International»

Un manque de nourriture alarmant, une malnutrition galopante et une propagation rapide des maladies pourraient entraîner une «explosion» du nombre de décès d'enfants dans la bande de Gaza, a averti lundi l'ONU. L'offensive israélienne a déjà fait plus de 29 000 morts.

Vingt semaines après le début de la guerre menée par Israël contre le Hamas, les agences de l'ONU ont affirmé que les denrées alimentaires et l'eau potable sont devenues «extrêmement rares» dans le territoire palestinien et que presque tous les jeunes enfants souffrent de maladies infectieuses.

Ted Chaiban, responsable adjoint de l'action humanitaire au sein de l'Unicef, a notamment déclaré:

«La bande de Gaza est sur le point d'assister à une explosion du nombre de décès évitables d'enfants, ce qui pourrait aggraver le niveau déjà insoutenable de décès d'enfants à Gaza».

Au moins 90% des enfants de moins de cinq ans à Gaza sont touchés par une ou plusieurs maladies infectieuses, selon ce rapport de l'Unicef, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Programme alimentaire mondial (PAM). (ats)

Gaza après les bombes
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine est pris au piège de la Chine
Depuis le début de la guerre en Ukraine, Poutine a rendu son pays dépendant de la Chine. Un processus qui montre ses premières failles.

La fin de la guerre en Ukraine ne se dessine pas encore, mais la Russie tient à se montrer forte. A en croire le Kremlin, Moscou ne peut pas perdre militairement et les sanctions occidentales, inefficaces, renforcent même l'économie du pays. Ces récits, diffusés par la propagande russe, dépassent largement les frontières du pays et sont également repris par des hommes politiques proches du Kremlin en Europe. Ces représentations n'ont cependant pas grand-chose à voir avec la réalité.

L’article