International
Guerre contre l'Ukraine

L'Américaine Ksenia Karelina risque 20 ans de prison en Russie

Elle risque 20 ans de prison en Russie pour un don de 50 francs

Une Russo-Américaine de 33 ans a été arrêtée par les services secrets russes. Elle est accusée de haute trahison pour un don à une organisation caritative ukrainienne.
26.02.2024, 16:1226.02.2024, 19:10
Plus de «International»

En Russie, une femme à la double nationalité russe et américaine a été arrêtée alors qu'elle rendait visite à sa famille dans la ville d'Ekaterinbourg. Le service de renseignement intérieur russe (FSB) accuse cette esthéticienne de spa et danseuse amateur de ballet de 33 ans, qui vit à Los Angeles, de haute trahison. Une vidéo diffusée par l'agence de presse de l'Etat russe RIA Novosti montre le procès-spectacle qui lui est fait:

Vidéo: watson

Selon son profil Vkontakte, Ksenia Karelina, née en Russie, a la nationalité américaine depuis 2021 et vit à Los Angeles, où elle dirige un spa. Lorsqu'elle a récemment voulu retourner dans son pays d'origine pour rendre visite à la famille, elle a été arrêtée. Elle risque désormais 20 ans de prison. Elle est accusée de haute trahison. Elle aurait activement soutenu et contribué au financement des opérations militaires en Ukraine, selon le service de renseignement intérieur russe (FSB).

A l'origine de tout cela, un don

La plateforme d'information indépendante Moscow Times et le groupe de défense des droits humains Perviy Otdel (que l'on peut traduire par «Premier département») ont mené des recherches. Ils ont découvert lque Karelina a effectivement fait un don d'environ 50 francs à l'organisation caritative ukrainienne Razom for Ukraine (en français: ensemble pour l'Ukraine), basée à New York. L'organisme en question est choqué. Il assure que les dons récoltés sont utilisés à des fins humanitaires et non pour «des opérations militaires», comme le reprochent les services secrets russes à Karelina.

Les Etats-Unis veulent maintenant enquêter sur cet incident et mettent en garde leurs citoyens. Le porte-parole de la Maison Blanche, John F. Kirby, a déclaré que l'administration Biden cherchait à en savoir plus sur l'arrestation et les circonstances.

Les Etats-Unis veulent enquêter sur l'incident

Des experts ont expliqué que les autorités russes pourraient cibler les Américains comme objets potentiels de négociation pour un éventuel échange de prisonniers, comme celui qui a vu la star américaine du basket-ball Brittaney Griner libérée fin 2022, écrit le Los Angeles Times. Un marchand d'armes russe du nom de Viktor Bout avait participé à cet échange.

Kirby a également averti que les citoyens américains en Russie courent un danger réel. «Je tiens à réitérer nos avertissements pressants concernant le danger que courent les citoyens américains en Russie», a-t-il déclaré. «Donc, si vous êtes un citoyen américain — y compris un double citoyen — qui se trouve ou se rend en Russie, vous devriez quitter le pays immédiatement ou annuler votre voyage». (lzo)

Traduit et adapté par Noëline Flippe

La guerre en Ukraine dans l'œil d'Alexander Chekmenev
1 / 25
La guerre en Ukraine dans l'œil d'Alexander Chekmenev
Faces of war pour le New York Times.
source: alexander chekmenev
partager sur Facebookpartager sur X
L'Ukraine a développé une «cape d'invisibilité» pour ses soldats
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Non à la police du ramadan
Mercredi à Bordeaux, le jour où prenait fin le ramadan, un Algérien est mort poignardé, parce qu'il buvait de l'alcool. L'amalgame, pas celui auquel on pense, a tué.

Le ramadan, mois de jeûne en islam, s’est achevé de la pire des manières, mercredi soir, à Bordeaux. Un homme, vêtu d’un qamis et coiffé d’un chèche, un Afghan de 25 ans ayant obtenu l'asile en France en 2021, s’en est pris à deux ressortissants algériens flânant sur les quais de la Garonne. Armé d’un couteau, il a tué l’un d’eux, âgé de 36 ans, et blessé l’autre à la cuisse. La police a abattu le meurtrier. Sur une vidéo, on entend l’une des victimes supplier l'assaillant de lui laisser la vie sauve.

L’article