International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: la bataille d'Avdiivka a laissé des traces

Russia Ukraine Military Operation Avdiivka 8624727 20.02.2024 In this handout photo released by the Russian Defence Ministry, a view shows residential buildings damaged by fighting amid Russia s milit ...
Avdiïvka après les violents combats.Image: www.imago-images.de

«Ils ont accepté que les Russes les achèvent»: la sanglante fuite d'Avdiivka

Les troupes ukrainiennes se sont retirées des ruines d'Avdiika en laissant certains blessés derrière eux. Ceux-ci ont vécu l'enfer.
21.02.2024, 16:37
Juliette Baur
Juliette Baur
Suivez-moi
Plus de «International»

De violents combats ont fait rage pendant près de deux ans à Avdiivka. Mais le calme devrait désormais revenir dans la ville, du moins pour le moment. Et pour cause: l'armée ukrainienne a décidé de se retirer de la région. Dans le camp russe, il s'agit du plus grand succès depuis environ un an.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Les soldats ukrainiens, en revanche, ont été témoins de scènes terribles. «Laissez les 300 (blessés) derrière vous et brûlez tout», aurait-on ordonné au soldat ukrainien Viktor Biliak. C'est ce qu'il a écrit dans un long post Instagram. Il raconte comment il a réussi à quitter la ville avec d'autres soldats ukrainiens.

Lui et ses camarades auraient tenté désespérément d'échapper aux ruines de la ville, un groupe après l'autre. Leur visibilité était réduite, ils ne pouvaient rien voir sur la route.

«C'était juste de la survie. Un kilomètre à travers le champ»

Il continue:

«La route d'Avdiivka est jonchée de nos cadavres. Je ne suis pas resté pour attendre l'évacuation. J'ai pris la tête du groupe et je suis parti vers l'inconnu».

Finalement, un commandant a informé Biliak par radio que les blessés ne seraient pas évacués. Au total, six hommes de son unité seraient restés sur place. Le soldat raconte à quel point il lui était difficile de lire les ultimes messages des blessés:

«Leur désespoir et leur fatalité. Cela restera toujours avec nous. Seuls les plus courageux meurent»

«J'ai deux jambes cassées et des éclats dans le dos»

L'un de ces «plus courageux» était Ivan Zhytnyk, 30 ans. Sergent junior et infirmier de combat, il combattait depuis près de deux ans à Avdiivka.

Au moment où les autres soldats se sont retirés, Zhytnyk était gravement blessé et ne pouvait pas bouger. Jeudi, il a appelé sa sœur Kateryna et d'autres membres de sa famille par vidéo. L'appel est devenu viral sur les médias sociaux ukrainiens.

Selon CNN, Kateryna demande à son frère dans la vidéo: «Alors, quoi, ils ... personne ne vient? Est-ce que tes camarades sont là (avec toi), ou es-tu seul?»

Zhytnyk explique:

«Tout le monde est parti, ils se sont tous retirés. Ils nous ont dit qu'une voiture allait venir nous chercher. J'ai deux jambes cassées et des éclats dans le dos. Je ne peux rien faire...».

Kateryna répond: «Je ne sais pas comment faire... qui appeler», dit-elle en pleurant. «Je n'arrive pas à trouver cette information. Qui va venir te chercher?»

Ivan Zhytnyk.
Ivan Zhytnyk. Image: Screenshot Slidstvo.info

Kateryna a ensuite expliqué au portail d'information ukrainien d'investigation Slidstvo.info:

«Les soldats ont attendu le véhicule d'évacuation pendant un jour et demi. Et quand ils ont vu que personne ne venait les chercher, ils ont appelé tout le monde. Quand Ivan m'a appelé, il souffrait tellement qu'ils lui ont donné tout ce qu'ils avaient à disposition, mais ils étaient à court de médicaments et de nourriture.»

Le dernier appel

Plus tard jeudi, un autre membre de la famille a joint Zhytnyk par appel vidéo, raconte Kateryna.

«Le commandement ukrainien a accepté l'idée que les Russes allaient éliminer les blessés parce qu'il n'était plus possible de les récupérer»

Pendant la conversation, on aurait vu sur la vidéo des troupes russes pénétrer dans la position où se cachaient Zhytnyk et ses camarades blessés. Les Russes auraient lancé: «Levez-vous et sortez, nous ne vous emmènerons pas».

Kateryna dit que son beau-frère a essayé de continuer à parler à Ivan, mais qu'on a ordonné à celui-ci d'éteindre son téléphone. C'était le dernier signe de vie de Zhytnyk.

Des blogueurs militaires russes ont publié une vidéo après la prise d'Avdiivka, dans laquelle on voyait également des corps de soldats ukrainiens. L'un d'entre eux était Zhytnyk.

Traduit et adapté de l'allemand par Léa Krejci

La catastrophe du barrage Kakhovka en images
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Panama Papers: les principaux accusés encourent la «peine maximale»
Douze ans de prison ont été requis contre les deux fondateurs du cabinet d'avocats Mossack Fonseca, accusés de blanchiment d'argent dans le scandale des Panama Papers.

Ce mercredi 17 avril à Panama, la procureure en charge de la lutte contre le crime organisé a réclamé à la cour une «peine maximale» pour blanchiment d'argent contre les deux dirigeants du cabinet d'avocat Mossack Fonseca, aujourd'hui fermé, accusés de blanchiment d'argent dans le scandale des Panama Papers.

L’article