International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: un jeu vidéo romand permet de former les pilotes

Ukrainischer Kampfpilot trainiert mit PC-Flugsimulator für die Umschulung auf die F-16.
Un pilote militaire ukrainien équipé de lunettes de réalité virtuelle, d'un joystick et d'un levier de poussée lors d'un vol simulé avec un avion de combat américain, avec un instructeur à ses côtés.Image: Screenshot: YouTube

Un jeu vidéo romand permet de former les pilotes de chasses ukrainiens

L'armée de l'air ukrainienne utilise un jeu informatique populaire pour former le plus rapidement possible ses pilotes sur l'avion de combat américain F-16. La société de développement russe est basée en Suisse.
07.10.2023, 08:0607.10.2023, 10:25
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Suivez-moi
Plus de «International»

L'armée de l'air ukrainienne a mis en place un programme de formation inhabituel afin de permettre à ses pilotes militaires de se reconvertir le plus rapidement possible sur l'avion de combat américain F-16. Dans ce cadre, la Suisse joue un rôle particulier.

Qu'y a-t-il de spécial à cela?

«Quand ils ne volent pas contre des cibles russes avec leurs Su-27 et MiG-29 développés par l'Union soviétique, les pilotes ukrainiens passent une partie de leur temps libre à piloter des simulateurs de F-16 en réalité virtuelle (VR)».
The War ZoneSource: thedrive.com

Bien sûr, les simulateurs de vol sont utilisés dans toutes les armées modernes pour former les pilotes militaires. Mais dans ce cas, il y a plusieurs particularités:

  • Le simulateur de vol utilisé est un jeu Windows disponible gratuitement pour toute personne intéressée. Il s'appelle «Digital Combat Simulator: World» («DCS»), est conçu comme un jeu avec plusieurs modules et ne coûte pas plus de 100 francs par an si l'on veut utiliser le module correspondant «F-16C».
  • Ce simulateur de champ de bataille complet et réaliste a été développé par une société russe de logiciels basée en Suisse. Les pilotes ukrainiens s'entraînent donc à l'aide d'un jeu informatique russe qui provient de Suisse.
  • Toutes les brigades d'aviation ukrainiennes ont reçu le logiciel DCS et le matériel de gamer nécessaire pour les simulations de F-16, a expliqué le porte-parole des forces aériennes ukrainiennes, Youri Ihnat. Il s'agit notamment d'un joystick (manche à balai), d'un levier de poussée et de lunettes VR.
  • Les pilotes ukrainiens prévus pour passer des anciens avions de combat de l'ère soviétique aux F-16 américains plus modernes s'entraînaient déjà régulièrement sur simulateur. L'objectif principal des exercices consisterait à leur faire comprendre les principales différences entre les commandes des avions.
  • Les pilotes pourraient ainsi se familiariser suffisamment avec le F-16 pour réduire leur temps de formation en dehors de l'Ukraine, a déclaré Oleksii Diakiv du commandement de la formation de l'armée de l'air ukrainienne.
  • Le jeu avait déjà fait les gros titres au début de l'agression russe en février 2022: à l'époque, une vidéo DCS s'était répandue sur les plateformes de réseaux sociaux, montrant soi-disant le «Ghost of Kiev», un pilote de chasse ukrainien légendaire (voir ci-dessous).
Ce qui caractérise le F-16
Le jet de combat polyvalent F-16 Fighting Falcon a été développé aux Etats-Unis dans les années 1970, alors qu'il n'était initialement conçu que comme un avion d’interception. Le groupe d'armement américain General Dynamics a modernisé le jet monoréacteur à plusieurs reprises. Dans les années 1980, la production est passée aux modèles
F-16C et F-16D (mono/biplace), dotés d'une électronique embarquée améliorée et d'un moteur plus performant. Une bonne vingtaine d'Etats ont acheté des modèles F-16 pour leur armée de l'air. Il y a donc beaucoup de machines disponibles, mais aussi beaucoup d'instructeurs et de pièces de rechange, ce dont profite l'Ukraine.

Qui a développé le simulateur de vol?

L'entreprise de développement fondée en 1991 à Moscou s'appelle Eagle Dynamics et a aujourd'hui son siège social à Villars-sur-Glâne dans le canton de Fribourg. Une demande des médias de watson est restée sans réponse.

Ironie de l'histoire: un cadre supérieur de l'entreprise – un citoyen russe – a été condamné en 2019 par un tribunal américain pour avoir obtenu des manuels de F-16 et les avoir fait envoyer en Russie. Le programmeur en chef d'Eagle Dynamics de l'époque avait auparavant été arrêté en Géorgie et extradé vers les Etats-Unis.

Le média ukrainien anglophone Kyev Post, qui a enquêté sur cette affaire, écrit:

«En 2019, le cadre supérieur de l'entreprise, Oleg Tishchenko, a été inculpé puis condamné dans l'Utah pour avoir transféré des manuels de vol de F-16 à l'étranger en violation de la loi sur le contrôle des exportations d'armes. Il a été condamné à dix ans de prison, mais a été rapidement renvoyé à Moscou».

Il convient de noter qu'il ne s'agissait pas de documents confidentiels ou même secrets. L'entreprise, désormais établie en Suisse, et l'homme assurent que tout s'est déroulé dans les règles.

A quoi ressemblent ces «vols d'essai»?

La vidéo suivante, fournie par les forces armées ukrainiennes, montre un pilote de chasse en service actif. Le jeune homme est assis devant un écran d'ordinateur, porte des lunettes de réalité virtuelle et actionne un manche à balai et des leviers de poussée pour s'entraîner au vol en formation et à différentes opérations aériennes dans le cockpit virtuel d'un avion de combat.

L'avion simulé serait identique au F-16 que plusieurs pays occidentaux fournissent à l'Ukraine. Entre-temps, le Danemark, les Pays-Bas et la Norvège ont promis des dizaines d'appareils et la formation des Ukrainiens devrait se dérouler le plus rapidement possible grâce à une coordination internationale.

Un tel entraînement peut-il être pris au sérieux?

Blick in das virtuelle F-16-Cockpit. Der Pilot hat dank VR-Brille eine 3D-Rundumsicht.
Vue dans le cockpit virtuel du F-16. Grâce aux lunettes VR, le pilote a une vue panoramique en 3D.Capture d’écran: YouTube

Des blogueurs militaires russes se moquent apparemment sur leurs canaux Telegram de l'utilisation par l'Ukraine du simulateur de vol commercial. Mais en réalité, les pilotes de l'armée de l'air américaine, entre autres, s'entraînent depuis quelques années déjà avec le jeu informatique DCS.

Le blog américain The Warzone 2021, qui écrit sur des sujets militaires, a constaté que le jeu vidéo de combat aérien extrêmement réaliste, disponible au public, est si précis qu'il est utilisé par de vrais pilotes militaires pour s'entraîner.

Il avait alors été question d'un groupe d'entraînement sur une base aérienne américaine en Arizona, qui s'entraînait avec des casques de réalité virtuelle et d'autres périphériques de jeu disponibles dans le commerce. Il s'agissait d'un moyen peu coûteux «de compléter les programmes d'entraînement traditionnels au sol et dans les airs».

L'unité avait déjà commencé à mettre en place un laboratoire de formation correspondant en 2018. Le commandant responsable a toutefois insisté sur le fait que l'entraînement VR avec des logiciels comme DCS ne pouvait pas remplacer un véritable entraînement au vol.

«Nous ne réduisons ni les vols ni les heures de vol dans le programme d'enseignement, mais nous utilisons plutôt cette technologie pour produire des pilotes plus meurtriers, plus efficaces et plus sûrs».

Un instructeur de vol américain s'est néanmoins montré enthousiaste:

«Nous changeons la façon dont nous formons les pilotes et nous serons en mesure d'améliorer la qualité effectivement plus rapidement et d'ajouter une formation complémentaire presque à tout moment. Cela réduira le temps nécessaire pour préparer les élèves à leurs vols».
quelle: thedrive.com

En effet, l'entreprise de logiciels Eagle Dynamics a continuellement amélioré et développé son «Digital Combat Simulator» et a augmenté l'authenticité des systèmes d'armes, notamment grâce à une communauté mondiale.

Il existe bien sûr des différences entre les logiciels de simulation de vol disponibles dans le commerce et les simulateurs de F-16 à part entière, sans parler de l'aviation réelle, note désormais The Warzone. Mais les simulateurs DCS sont «extrêmement fidèles à la réalité» et conviennent bien à la formation générale des pilotes et à certains cours de procédure.

En septembre, les développeurs de DCS ont fêté le 15e anniversaire de leur produit en offrant un rabais important. On ne sait pas si les Ukrainiens ont pu en profiter.

Quel est le rapport entre DCS et le «Ghost of Kiev»?

Lorsque l'armée russe a envahi l'Ukraine en février 2022, des informations ont circulé sur un pilote de chasse ukrainien héroïque qui aurait abattu plusieurs avions russes en une journée.

Meme zum sagenumwobenen ukrainischen Kampfjet-Piloten Ghost of Kiev, das zu Propagandazwecken verbreitet wurde.
Mème sur le légendaire pilote de chasse ukrainien, diffusé à des fins de propagande.Capture d’écran: twitter.com

Une prétendue vidéo sur le «Ghost of Kiev» a circulé, a été visionnée et diffusée des millions de fois sur les réseaux sociaux, mais s'est avérée être un faux.

Il s'agissait d'une scène d'une simulation DCS. Et les développeurs du jeu se sont sentis obligés de lancer un appel à la communauté mondiale:

«Grâce aux extraordinaires progrès techniques réalisés dans le domaine du matériel et des logiciels, il est difficile de faire la différence entre le DCS et le vrai matériel cinématographique. C'est merveilleux pour vous et pour le secteur en général. Cependant, compte tenu de la situation actuelle en Ukraine, il est extrêmement important d'éviter de produire des images qui pourraient être mal interprétées et potentiellement mettre des vies humaines en danger. Nous vous demandons donc d'être raisonnables et de ne pas utiliser DCS pour créer ce type de vidéos.»

Quand les Ukrainiens maîtriseront-ils le F-16 ?

Un lieutenant général de l'armée de l'air a estimé qu'il faudrait environ neuf mois aux pilotes ukrainiens qui viennent de terminer leur formation de base pour apprendre à piloter un F-16. Il estime toutefois que trois mois sont «tout à fait réalistes» pour les pilotes ayant une expérience de combat.

L'armée de l'air ukrainienne a expliqué au Kyev Post que la durée de la formation dépendait des compétences des pilotes qui arrivent, de la disponibilité des avions et de la capacité de l'établissement de formation. On estime qu'il faut compter quatre mois pour les pilotes expérimentés (au Danemark) et deux ans pour les nouveaux pilotes (au Royaume-Uni).

Il reste à voir combien de temps l'Ukraine gagnera grâce au jeu informatique suisse. Et qui sait, peut-être que le «Ghost of Kiev» prendra vie.

Traduit et adapté par Noëline Flippe

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Ces archives qui ne vont pas plaire à Poutine
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Nigeria inflige une amende à Meta pour violations des droits des consommateurs
Meta, la maison mère de Facebook et WhatsApp, a été condamnée à une amende de 220 millions de dollars par le Nigeria pour violations répétées de la protection des données et des droits des consommateurs.

Le Nigeria a infligé une amende de 220 millions de dollars (200 millions de francs) au groupe américain Meta, maison mère de Facebook et WhatsApp, pour des violations «multiples et répétées» de la protection des données et des droits des consommateurs, selon les autorités.

L’article