International
Guerre contre l'Ukraine

Prix Nobel de la paix: Volodymyr Zelensky est annoncé favori

epa10875886 Ukrainian President Volodymyr Zelensky makes remarks as he and United States President Joe Biden (not pictured) hold an expanded bilateral meeting in the East Room of the White House in Wa ...
Volodymyr Zelensky est considéré comme le grand favori pour rafler le prix Nobel de la paix.Keystone

Qui pour le Nobel de la paix: Volodymyr Zelensky ou Greta Thunberg?

Ce vendredi, la prestigieuse distinction sera décernée à Oslo. La grande question est la suivante : quelqu'un qui est en guerre peut-il être honoré pour la paix?
05.10.2023, 21:15
Fabian Hock / ch media
Plus de «International»

Si l'on en croit les bookmakers, la réponse est claire: le grand favori pour le prix Nobel de la paix de cette année se nomme Volodymyr Zelensky. Si vous pariez sur le fait que le président ukrainien sera récompensé ce vendredi à Oslo, vous ne recevrez parfois que 3 misérables francs pour chaque franc investi dans une entreprise spécialisée dans les paris. Les chances de Zelensky sont estimées à 75%.

Les deux suivants sont également des personnes qui s'opposent au président russe Vladimir Poutine et ses vassaux au péril de leur vie. L'opposant russe Alexeï Navalny, que Poutine a fait envoyer dans un camp de travail pendant de nombreuses années, partage la deuxième place avec Svetlana Tikhanovskaïa.

Climate activist Greta Thunberg is detained by police during an action for blocking the entrance to an oil facility in Malmo, Sweden, Monday, July 24, 2023. The protest took place just a few hours aft ...
Greta Thunberg.Keystone

La Biélorusse qui aurait remporté les élections dans son pays il y a trois ans, a été illégalement privée de sa victoire par le dictateur Alexander Loukachenko et vit aujourd'hui en exil. Elle a également été condamnée à une longue peine de prison dans le cadre d'un procès arbitraire. Elle a déclaré au début de l'année lors d'un entretien avec CH Media: «Nous combattons le même ennemi», en s'adressant au peuple ukrainien, taclant frontalement le tsar Poutine.

Les médias seraient en ébullition

Les connaisseurs de la pratique d'attribution de ce prix renommé misent plutôt contre le trio anti-Poutine. Les militants pour le climat, en particulier la Suédoise Greta Thunberg, auraient de bonnes chances de briller. Même refrain pour les combattants émérites des droits de l'homme en Afghanistan, en Iran ou au Yémen, dont les noms sont souvent cités.

Une telle lauréate ou un tel lauréat serait bien sûr le choix le moins controversé.

Un représentant de l'opposition russe a été récompensé l'année dernière. Cela pourrait réduire les chances de Navalny et de Tikhanovskaïa.

FILE - In this Sunday, Feb. 24, 2019 file photo, Russian opposition activist Alexei Navalny takes part in a march in memory of opposition leader Boris Nemtsov in Moscow, Russia. In August 2020, the op ...
Alexeï Navalny.Keystone

Il est en tout cas clair que si Zelensky ou Thunberg recevaient le prix Nobel de la paix, ce serait l'enfer dans les médias classiques et surtout dans les médias sociaux. Peu de personnalités publiques se sont autant polarisées ces dernières années que la jeune Suédoise Thunberg. Et Zelensky est de toute façon la figure haineuse par excellence parmi ceux qui interprètent à tort l'attaque barbare de la Russie contre l'Ukraine comme un acte d'autodéfense.

Selon Dan Smith, directeur de l'institut de recherche sur la paix Sipri de Stockholm, le fait que lui et l'Ukraine soient toujours en guerre plaide contre Zelensky.

«S'il devenait possible de conduire son pays vers un avenir pacifique, ce serait une performance tellement énorme qu'il serait un candidat très méritant pour le prix. Mais à ce stade, il n'en est pas encore là»

Toutefois, cela ne disqualifie pas nécessairement Zelensky - et ce pour deux raisons.

  1. Le prix décerné à Barack Obama en 2009 a montré que le prix Nobel peut tout à fait être une sorte de laurier en avance. Une incitation pour le lauréat à mettre en œuvre ses idéaux et à ne pas céder à mi-chemin. Le président américain de l'époque n'était pas encore en fonction depuis un an que cette distinction lui a été décernée.
  2. L'opinion apparemment très répandue selon laquelle quelqu'un doit s'engager pour la paix au sens strict (quelle que soit la définition de ce terme) pour être digne d'un prix Nobel est inexacte. Obama a été récompensé pour «ses efforts extraordinaires en vue de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples». Les lauréats de l'année dernière se battent pour les droits de l'homme. Et l'engagement de Greta Thunberg pour le climat n'est certes pas plus proche de la notion de paix que le combat défensif de Zelensky contre l'armée meurtrière de Poutine.

Mais l'argument le plus fort en faveur de l'Ukrainien est le suivant: Il y a rarement eu une guerre dans laquelle les rôles du bien et du mal sont aussi clairement répartis que dans l'invasion de la Russie sur son voisin.

L'argument souvent entendu selon lequel Zelensky n'aurait qu'à laisser la partie occupée de son pays aux Russes pour que la paix s'installe est tout à fait cynique. Car dans les territoires occupés à l'est de l'Ukraine, les soldats russes tuent, torturent et violent. Tout ce qui est ukrainien est éliminé petit à petit, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.

Si Zelensky était assez naïf pour maintenir le statu quo actuel avec Poutine dans un traité de paix, la souffrance des Ukrainiens dans les territoires occupés ne serait pas seulement grande, mais également vaine. Car pour Poutine, un tel traité ne serait rien de plus qu'une invitation à s'emparer du reste de l'Ukraine et finalement aussi des pays voisins de l'OTAN après un bref répit.

La guerre qui en résulterait serait bien plus sanglante que celle qui se déroule actuellement en Ukraine. Volodymyr Zelensky et son armée se battent ainsi pour rien de moins que la paix mondiale.

La catastrophe du barrage Kakhovka en images
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
4 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4
Attentat de Nice: le verdict est tombé
La cour d'assises spéciale de Paris a rendu jeudi son verdict en appel contre deux accusés jugés pour leur rôle présumé dans l'attentat du 14 juillet 2016, à Nice.

Des peines de 18 ans de réclusion criminelle, assorties d'une peine de sûreté des deux tiers, ont été prononcées jeudi par la cour d'assises spéciale de Paris contre les deux accusés jugés en appel au procès de l'attentat de Nice qui a fait 86 morts le 14 juillet 2016.

L’article