DE | FR

Enquête ouverte sur l'application Clubhouse en France

FILE - In this Feb. 9, 2021 file photo, the icon for the social media app Clubhouse is seen on a smartphone screen in Beijing. Oman has severed access to the buzzy new audio chat app Clubhouse, the country

Image: sda

L'autorité de surveillance des données personnelles française veut faire la lumière sur la façon dont l'application américaine en plein boom récolte les données de ses usagers.



Le gendarme français des données personnelles – la Cnil de son petit nom – a l'application Clubhouse dans son viseur. Elle a ouvert, mercredi, une enquête sur la manière dont le réseau social utilise les informations privées de ses usagers.

Clubhouse, une application américaine, est un réseau social audio, qui permet à ses utilisateurs de se regrouper dans un salon virtuel pour avoir une conversation. Avec les mesures de confinement adoptées dans le monde entier, son usage a été dopé.

«S’il était confirmé que l’application éditée par cette société ne respecte pas la législation européenne sur la protection des données, la CNIL pourra, le cas échéant, faire usage de ses propres pouvoirs répressifs.»

La Cnil

L'application fait l'objet de questions sur l'utilisation des données privées de ses utilisateurs, ou sur sa sécurité technique. En France, par ailleurs, «une pétition rassemblant à ce jour plus de 10 000 signatures circule pour alerter la Cnil sur de possibles atteintes à la vie privée par l'application Clubhouse», a indiqué l'autorité française. (ats)

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Le suspens continue pour savoir qui construira la voiture Apple

À la recherche d'un partenaire pour développer son projet de véhicule électrique, la marque à la pomme ne devrait pas s'allier avec Nissan. Ni avec Kia. Au grand dam des investisseurs qui espéraient un partenariat avec Apple.

Nissan ne développera pas la voiture Apple. Le constructeur japonais a démenti lundi être en discussions avec la marque à la pomme, qui envisagerait de raviver son ancien projet de véhicule électrique et autonome.

«Nous ne sommes pas en discussions avec Apple. Mais Nissan est toujours ouvert à explorer des collaborations et des partenariats pour accélérer la transformation industrielle», selon une déclaration du groupe transmise à l'AFP.

Pionnier des véhicules électriques avec la Leaf, …

Lire l’article
Link zum Artikel