International
Incendie

Arrestation de treize personnes après un incendie sur une île grecque

Grèce: 13 arrestations après un incendie sur une île

Treize personnes ont
Keystone
Treize personnes accusées d'avoir déclenché un feu de forêt sur l'île touristique grecque d’Hydra ont été arrêtées samedi. Elles auraient tiré des feux d'artifice depuis un bateau.
23.06.2024, 09:45
Plus de «International»

Les responsables soupçonnés doivent être présentés dimanche au procureur, ont indiqué les pompiers.

«L'incendie, provoqué par des tirs de feux d'artifice depuis un bateau, brûle la seule forêt de pins de l'île, dans un endroit difficile d'accès et dépourvu de route»
Les pompiers saisonniers de l'île

Ils ont publié des photos pour dénoncer la situation. Cela a suscité la colère sur les réseaux sociaux.

Le feu a été maîtrisé rapidement et ne menace désormais plus la forêt de Hydra.

Peines durcies pour les incendies criminels

Le maire de l'île, Giorgos Koukoudakis, s'est dit «indigné que certaines personnes lancent de manière aussi irresponsable des feux d'artifice dans une forêt de pins», sur la chaîne de télévision publique ERT.

Il a ajouté que «la municipalité se porterait partie civile contre les responsables de l'incendie dès la fin de l'enquête préliminaire».

La Grèce a récemment durci les peines pour les incendies criminels. Les auteurs des feux peuvent désormais être condamnés à une peine allant jusqu'à vingt ans de prison et à une amende susceptible d'atteindre 200 000 euros. (vz/ats)

- La Vispa sort de son lit à Zermatt
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Israël annonce la mort de deux otages à Gaza
Deux hommes enlevés lors de l'attaque menée le 7 octobre par le Hamas sont morts, ont déclaré le Forum des otages et l'armée israélienne.

Le Forum des otages, qui milite pour la libération des otages retenus dans la bande de Gaza, a annoncé lundi la mort de deux hommes enlevés lors de l'attaque menée le 7 octobre par le Hamas en Israël. Ces décès sont un «sévère rappel de l'urgence» à libérer les otages pour qu'ils rentrent chez eux, a-t-il souligné.

L’article