DE | FR
Bild

Image: Shutterstock

En Inde, des corps sont jetés dans le Gange, faute de place dans les crématoriums

La pandémie de Covid, qui fait des ravages en Inde, n’a pas seulement surchargé les hôpitaux. Les crématoriums et les cimetières sont débordés. Ainsi, plusieurs cadavres ont été retrouvés dans le Gange.



Des douzaines de corps ont été retrouvés dans le Gange, au nord de l’Inde, alors que la pandémie de Covid est hors de contrôle dans le pays, rapporte The Guardian. Selon toute vraisemblance, il s’agirait de victimes du virus qui n’ont pu être incinérées ni enterrées, faute de place. Ou faute de moyens des familles de disposer des corps.

Un membre des autorités locales a déclaré à l’AFP que 40 corps avaient été noyés dans le district de Buxar, près de la frontière entre Bihar et l’Uttar Pradesh, deux des régions les plus pauvres de l’Inde.

«Nous avons demandé aux fonctionnaires concernés de se débarrasser de tous les corps, de les enterrer ou de les incinérer»

Ashok Kumar, représentant local afp

Selon certains médias, il pourrait s’agir d’une centaine de cadavres, parfois à moitié brûlés, qui ont pu rester dans le fleuve pendant plusieurs jours.

Où en est-on?

En Inde, on annonce 4000 morts du Covid par jour, pour plus de 200 000 morts au total, mais ces chiffres seraient hautement sous-estimés. Rappelons tout de même que la population indienne est de plus d'1,3 milliard d’individus.

(ade)

La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid

1 / 16
La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid
source: sda / idrees mohammed
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Au Mexique, Covid ou pas, la fête continue

Plus d'articles sur le Covid

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'OFSP promet le vaccin aux jeunes pour cet été

Link zum Artikel

Dispo fin juin, le certificat Covid de la Confédération sera «convivial»

Link zum Artikel

La situation du Covid en Inde en 4 points

Link zum Artikel

«La vaccination devrait se faire là où les jeunes se trouvent, à l'école ou l'uni»

Les adolescents sont réticents à l’égard de la vaccination contre le Covid. L’OFSP ne voit pas la nécessité d’agir, malgré le variant Delta. Les jeunes politiciens, de leur côté, appellent à l’action.

Le variant Delta du Covid a actuellement une cible facile: les enfants et les adolescents. Le taux de vaccination dans cette tranche d'âge est faible, avec un peu moins de 4% de protection totale jusqu'à présent. Parallèlement, le nouveau variant représente environ un tiers des infections. Pourtant, face à cette nouvelle situation, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) n'envisage pas de modifier sa stratégie et de créer des incitations ciblées à la vaccination, ont annoncé …

Lire l’article
Link zum Artikel