DE | FR
Selon les données américaines, la Russie a en outre de gros problèmes pour maintenir sa flotte de drones et se tourne donc vers l'Iran.
Selon les données américaines, la Russie a en outre de gros problèmes pour maintenir sa flotte de drones et se tourne donc vers l'Iran.Image: sda

La Russie s'entraîne apparemment avec des drones iraniens

La flotte de drones russes ne peut pas rivaliser avec celle de l'Ukraine. L'allié de Moscou, l'Iran, doit désormais en fournir.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
15.08.2022, 05:5015.08.2022, 06:48
Martin Küper / t-online
Un article de
t-online

Les efforts russes pour acquérir des drones de combat en Iran sont apparemment plus avancés que ce que l'on savait jusqu'à présent. Depuis plusieurs semaines déjà, des soldats russes s'entraînent en Iran sur différents objets volants sans pilote, a rapporté la chaîne CNN, en se référant à un fonctionnaire américain. Cet entraînement ferait partie d'un accord visant à transmettre des centaines de drones de combat iraniens à la Russie. Mi-juillet, le gouvernement américain avait pour la première fois fait état de cet accord.

Un drone de combat iranien dans une installation souterraine: le pays est l'un des principaux producteurs au Moyen-Orient.
Un drone de combat iranien dans une installation souterraine: le pays est l'un des principaux producteurs au Moyen-Orient.image: IMAGO/Iranian Army Office)

L'Iran est un proche allié de la Russie et fait partie des principaux producteurs de drones de combat au Moyen-Orient. La flotte de drones de l'Iran comprend au moins 48 modèles différents et des centaines d'exemplaires opérationnels. La Russie, en revanche, a révélé de grandes lacunes dans le combat aérien sans pilote lors de la guerre contre l'Ukraine.

La Russie possède principalement des drones de type Orlan-10, un drone de reconnaissance et de surveillance de 1,80 mètre de long qui ne peut pas porter d'armes. Selon les données américaines, la Russie a en outre de gros problèmes pour maintenir sa flotte de drones et se tourne donc vers l'Iran.

Les drones iraniens pourraient ainsi être utilisés par la Russie

Cette vidéo diffusée par le ministère russe de la Guerre est censée montrer le déploiement d'un Orlan-10 en Ukraine:

Selon CNN, la Russie vise surtout les modèles iraniens Shahed-191 et Shahed-129. Ces modèles peuvent non seulement voler plus loin et rester en l'air plus longtemps que l'Orlan-10 russe, mais selon les informations américaines, ils sont également tous deux capables de diriger des bombes vers leur cible à l'aide de satellites. Selon le rapport, des délégués russes se sont rendus au moins deux fois depuis juin sur un aérodrome du centre de l'Iran pour assister à une démonstration de ces armes. Moscou n'a pas encore fait de commentaire à ce sujet.

Une flotte de ces drones de combat iraniens pourrait donner des avantages à la Russie dans la guerre contre l'Ukraine, par exemple pour détecter et détruire des armes occidentales comme le lance-roquettes multiple Himars. Avec ces armes, l'armée ukrainienne détruit systématiquement depuis quelques semaines les dépôts de munitions russes, les postes de commandement et les voies de ravitaillement derrière le front.

Les Ukrainiens utilisent les drones avec succès

Contrairement à la Russie, l'Ukraine utilise des drones de différents modèles et de différentes tailles de manière très efficace. Le drone de combat Bayraktar TB2, par exemple, a joué un rôle important dans la défense de Kiev en mars et dans la reprise de l'Ile aux Serpents fin juin.

Entre-temps, le Bayraktar TB2, relativement petit, aurait perdu une grande partie de son utilité pour les Ukrainiens. En revanche, ils continuent d'utiliser avec succès des drones plus petits, qu'ils modifient et équipent même de plusieurs grenades, comme le montre cette vidéo:

On ne sait toujours pas qui ou quoi est responsable des explosions sur la base militaire russe de Saki, sur la péninsule de Crimée occupée. Selon des informations ukrainiennes, au moins dix avions de combat russes ont été détruits mardi.

Le Kremlin a évoqué une violation des règles de protection contre les incendies. Il s'agit, toutefois, probablement d'une affirmation de protection de la part de Moscou. Les spécialistes estiment qu'il s'agit d'une attaque ukrainienne. Kiev n'a, toutefois, pas confirmé cette hypothèse jusqu'à présent.

Les portraits des résistants d'Azovstal

1 / 9
Les portraits des résistants d'Azovstal
source: sda / dmytro kozatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les drones détruisent des tanks russes

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le talon d'Achille de l'Europe est sous-marin et la Russie le sait
Les réseaux de gaz et d'électricité européens dépendent de lignes d'approvisionnement importantes qui sont vulnérables pour qui cherche à les endommager. La Russie s'intéresse depuis longtemps aux points faibles des infrastructures.

Internet, l'électricité, le gaz: difficile de faire sans tout ça. Manquer de l'un ou de l'autre, pire encore, des trois à la fois, peut plonger nos sociétés dans de graves crises. C'est pourquoi on appelle «infrastructures critiques» les lignes d'approvisionnement, les nœuds et les stations de distribution qui permettent que tout se déroule comme prévu.

L’article