larges éclaircies
DE | FR
International
Iran

Ryad et Téhéran veulent rétablir leurs relations diplomatiques

epa10513920 A handout photo made available by Nournews agency shows (R-L) Iranian secretary of the Supreme National Security Council Ali Shamkhani, Director of China's Office of the Central Forei ...
Le secrétaire iranien du Conseil suprême de sécurité nationale, Ali Shamkhani, le directeur du bureau chinois de la Commission centrale des affaires étrangères, Wang Yi, et le conseiller à la sécurité nationale de l'Arabie saoudite, Musaid Al Aiban, à Pékin, le 10 mars 2023.Image: keystone

Ryad et Téhéran veulent rétablir leurs relations diplomatiques

L'Iran et l'Arabie saoudite ont annoncé ce vendredi un «retour de relations normales». Ces deux poids lourds du Moyen-Orient avaient rompu leurs liens en 2016. La Suisse salue ce rapprochement.
10.03.2023, 21:3211.03.2023, 12:53
Plus de «International»

L'Iran et l'Arabie saoudite, poids lourds du Moyen-Orient ayant rompu leurs liens en 2016, ont annoncé ce vendredi qu'ils allaient rétablir leurs relations diplomatiques d'ici deux mois à l'issue de pourparlers en Chine. Les Etats-Unis et la Suisse saluent ce rapprochement.

Des négociations intensives

L'Arabie saoudite sunnite et l'Iran chiite ont rompu leurs liens il y a plus de sept ans après l'attaque de missions diplomatiques saoudiennes par des manifestants dans la République islamique à la suite de l'exécution par Ryad d'un célèbre religieux chiite.

D'autres pays du Golfe parmi lesquels les Emirats arabes unis, le Koweït et Bahreïn avaient par la suite réduit leurs liens diplomatiques avec Téhéran pour soutenir Ryad.

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, se trouvait à Pékin depuis lundi 6 mars «pour des négociations intensives avec son homologue saoudien en Chine visant à résoudre les derniers différends entre Téhéran et Ryad», a rapporté Irna.

La Suisse «salue» le retour de ces relations normales

Les ministres des Affaires étrangères des deux pays vont «mettre en œuvre cette décision et prendre les dispositions nécessaires pour l'échange des ambassadeurs», a ajouté le communiqué.

La Maison-Blanche a également «salué» l'annonce de ce vendredi, mais «il reste à voir si l'Iran remplira ses obligations», a déclaré un porte-parole. La Suisse, quant à elle, salue également le retour de relations normales entre l'Arabie saoudite et l'Iran, a fait savoir vendredi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), ce qui contribuera «à réduire les tensions et à renforcer la stabilité et la sécurité dans la région».

Depuis 2017, la Suisse représente les intérêts iraniens en Arabie saoudite ainsi que les intérêts saoudiens en Iran.

Pour rappel, depuis avril 2021, l'Irak a accueilli une série de réunions entre responsables de la sécurité des deux puissances rivales pour rapprocher ses deux voisins. L'Irak a salué la «nouvelle page» dans l'histoire des relations diplomatiques entre Téhéran et Ryad qui soutiennent des parties rivales dans plusieurs conflits dans la région, notamment au Yémen.

L'Iran entretient des liens très étroits avec l'Irak, où le Parlement est dominé par des partis pro-iraniens et le gouvernement est issu de cette majorité.

La Chine également «remerciée»

Un autre allié de Téhéran, le mouvement chiite libanais Hezbollah, a qualifié cette annonce de «bon développement». Son chef Hassan Nasrallah a estimé dans un discours que la reprise de ces relations pourrait «aider à la résolution des crises au Liban, en Syrie, au Yémen et dans la région».

Dans leur communiqué, l'Iran et l'Arabie saoudite ont aussi remercié la Chine «pour avoir accueilli et soutenu les discussions menées dans ce pays». Pékin avait en effet signé en 2021 un vaste accord stratégique sur 25 ans avec Téhéran dans des domaines aussi variés que l'énergie, la sécurité, les infrastructures et les communications.

Ces derniers mois, les Emirats et le Koweït avaient également repris leurs relations diplomatiques avec l'Iran. (ats)

Les images du ballon espion chinois
1 / 12
Les images du ballon espion chinois
Un jet américain vole à côté du ballon espion.
source: sda / chad fish
partager sur Facebookpartager sur X
Un couple iranien va passer 10 ans en prison pour cette vidéo
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Ukraine mène l'une de ses plus importantes batailles
Volodymyr Zelensky s'est vu obligé de s'attaquer au problème de la corruption, notamment parce qu'il s'agissait de l'une des exigences pour adhérer à l'Union européenne. Il a par exemple instauré une «loi anti-oligarques».

Le 7 novembre 2023, la Commission européenne a officiellement recommandé l'ouverture des négociations avec l'Ukraine et la Moldavie en vue de leur adhésion à l'Union. Parmi les sept exigences que l'UE avait demandé à l'Ukraine de remplir pour accéder à ces négociations, la lutte contre la corruption tenait une place prépondérante.

L’article