stratus fréquent-1°
DE | FR
International
Jair Bolsonaro

Bolsonaro hospitalisé d'urgence pour une probable occlusion intestinale

FILE - Brazil's President Jair Bolsonaro speaks during a joint press conference Paraguay's president at the Planalto Palace in Brasilia, Brazil, Nov. 24, 2021. Bolsonaro was taken to a Sao Paulo hospi ...
Jair Bolsonaro.Image: sda

Mal au ventre: Bolsonaro hospitalisé d'urgence

Le président brésilien Jair Bolsonaro a été hospitalisé d'urgence lundi matin. La raison: une probable occlusion intestinale.
03.01.2022, 15:3903.01.2022, 17:23

Le président brésilien Jair Bolsonaro, 66 ans, a été hospitalisé en urgence tôt le 3 janvier à Sao Paulo. Selon TV Globo, il s'agirait d'une probable nouvelle occlusion intestinale. Bolsonaro a interrompu ses vacances dans le sud du pays pour se faire soigner.

Que fait Bolsonaro pendant les intempéries? 👇

Depuis une tentative d'assassinat au couteau, en septembre 2018, Jair Bolsonaro a subi de nombreuses opérations à l'abdomen. Même problème en juillet 2021: suite à de fortes douleurs abdominales, il est resté pendant quatre jours dans l'hôpital privé de Vila Nova Star. En tout, il a subi au moins quatre opérations chirurgicales du système digestif.

Le chef de l'Etat d'extrême droite, en fonction depuis 2019, a donc été hospitalisé à nouveau ce lundi. Interrogée par l'AFP, la présidence du Brésil n'a ni confirmé ni démenti l'information donnée par les grands médias du pays.

Encore un mot sur la politique au Brésil 👇

(sas/ats)

20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.

1 / 23
20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'industrie militaire espérait gagner plus grâce à la guerre en Ukraine
Un coup d'œil sur les derniers chiffres trimestriels des principales entreprises de défense américaines le montre: le commerce des systèmes d'armes et des munitions se porte bien, notamment grâce à la guerre en Ukraine. Mais les bénéfices ne sont pas encore à la hauteur des attentes.

Lorsque l'analyste financier Peter Arment a étudié cette semaine les chiffres trimestriels d'un grand groupe américain de défense, il a ressenti une légère déception.

L’article