DE | FR
Une fresque a été peinte à la mémoire de Shireen Abu Akleh.
Une fresque a été peinte à la mémoire de Shireen Abu Akleh.Image: sda

Meurtre d'une journaliste: la ferme condamnation du Conseil de sécurité

Le meurtre par balle de la journaliste Shireen Abu Akleh a été «fermement condamné» par le Conseil de sécurité de l'ONU. Cette position unanime a été initiée par les Etats-Unis.
14.05.2022, 09:3214.05.2022, 13:36

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une déclaration unanime vendredi. Cette position vise à condamner le meurtre de Shireen Abu Akleh, journaliste américano-palestinienne. L'origine du tir dont elle a été victime le 11 mai reste pour l'heure inconnue.

Déclaration unanime

Dans une déclaration unanime adoptée vendredi, selon des diplomates, le Conseil de sécurité de l'ONU dit avoir:

«Fermement condamné le meurtre le 11 mai de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh et la blessure d'un autre journaliste dans la ville cisjordanienne de Jénine»

Initiée par les Etats-Unis, cette très rare position unanime du Conseil de sécurité sur un sujet concernant Israël réclame aussi «une enquête immédiate, approfondie, transparente et impartiale» sur ce meurtre. Elle souligne «la nécessité de garantir une mise en responsabilité» de son ou ses auteurs, selon le texte obtenu par l'AFP.

Selon des diplomates s'exprimant sous anonymat, les négociations pour aboutir à l'approbation du texte ont été particulièrement «ardues». Le texte adopté se borne à rappeler que:

«Les journalistes devraient être protégés en tant que civils»

Violences lors des funérailles

Le texte n'évoque pas les heurts survenus vendredi entre des policiers israéliens et des Palestiniens lors des funérailles de la journaliste. Le cercueil de la journaliste palestinienne a failli tomber à terre après les coups de matraque contre les porteurs.

«Si vous n'arrêtez pas ces chants nationalistes, nous devrons vous disperser en utilisant la force et nous empêcherons les funérailles d'avoir lieu», a déclaré dans un mégaphone un policier israélien en direction de la foule dans l'enceinte de l'hôpital Saint-Joseph, selon une vidéo diffusée par la police.

Image: sda

Ces heurts ont provoqué plusieurs réactions fortes au sein de la communauté internationale. Parmi lesquelles:

  • Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a déclaré que: «Nous avons été profondément troublés par les images de l'intrusion de la police israélienne au sein du cortège funéraire.»
  • L'Union européenne a condamné «l'usage disproportionné de la force et le comportement irrespectueux de la police israélienne à l'encontre des participants au cortège funèbre».
  • La représentation française à Jérusalem a jugé «profondément choquantes» les «violences policières».
  • Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, s'est dit «profondément troublé».
  • Le Qatar a dénoncé: «Les forces d'occupation ne se sont pas contentées de tuer Shireen (...) mais elles ont terrorisé ceux qui l'ont accompagnée vers sa dernière demeure.»

Origine du tir encore inconnue

Shireen Abu Akleh, une figure de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera, a été tuée mercredi d'une balle dans la tête alors qu'elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Dans un premier temps, Israël a affirmé qu'elle avait «probablement» succombé à un tir palestinien. Mais l'Etat hébreu a ensuite dit ne pas écarter l'hypothèse que la balle ait été tirée par ses soldats. L'Autorité palestinienne, la chaîne Al Jazeera et le gouvernement du Qatar ont accusé l'armée israélienne de l'avoir tuée. (sas/ats)

Découvrez les locaux de la rédaction en mode «watson Cribs»

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
6 raisons loufoques des tueries dans les écoles (selon les Républicains)
Pour les républicains, farouchement attaché au 2e amendement, les raisons de la tuerie d'Uvalde, qui a coûté la vie à 19 enfants d’une école primaire au Texas, n'ont rien à voir avec l'accès aux armes. Les coupables? Le porno, les portes ou encore la guerre en Ukraine. Florilège.

C'est un thread Twitter qui fait à la fois rire et pleurer. Alexandre Afonso, qui se présente comme professeur agrégé de politique publique à l'université de Leiden aux Pays-Bas, s'est amusé à lister quelques déclarations d'une série d'élus républicains sur les tueries dans les écoles aux Etats-Unis. La fusillade l'Uvalde est un drame qui a, rappelons-le, coûté la vie à 19 enfants d'une école primaire texane.

L’article