International
Le Milkshake

La pro-Trump Lauren Boebert pète les plombs

Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Le Milkshake

«Savez-vous qui je suis?!» Enragée, une élue pro-Trump pète les plombs

Avant de vouloir virer Joe Biden de la Maison-Blanche, cette féroce députée républicaine devrait peut-être d'abord ne pas se faire sortir par la sécurité, lorsqu'elle assiste à un spectacle au bras d'un... démocrate.
14.09.2023, 18:4715.09.2023, 14:57
Suivez-moi
Suivez-moi
Plus de «International»
Le Milkshake... what the hell?!
De la présidentielle 2024 aux déboires judiciaires de Donald Trump, la démocratie américaine a le feu au cul. Pour vous raconter au mieux ces petites et grandes américaneries, Marine et Fred vous serviront régulièrement un bon gros Milkshake bien frais. Un concentré de fast news comme seule l'Amérique sait nous en fourguer.

🌑 Vous avez peut-être déjà entendu parler de Lauren Boebert, cette représentante du Congrès, agitatrice de droite et pro-Trump passionnée, qui passe son temps à beugler à travers l'hémicycle. Enfin, ça, c'est quand elle n'est pas en train de se chamailler avec son éternelle rivale, cette «salope» de Marjorie Taylor Greene (ce sont ses mots), pour déterminer qui, la première, a eu l'idée de vouloir destituer le président Biden.

WASHINGTON, DC - MARCH 01: U.S. Rep. Lauren Boebert (R-CO) and Rep. Marjorie Taylor Greene (R-GA) scream "Build the Wall" as U.S. President Joe Biden delivers the State of the Union address  ...
Entre Lauren Boebert et Marjorie Taylor Greene, c'est un concours permanent de celle qui «bouuuuh» le plus fort.Getty Images North America

L'élue du Colorado s'est à nouveau illustrée de façon bruyante ce week-end. Pas dans le cadre du Congrès, pour une fois. L'incident s'est déroulé dimanche, dans le centre-ville de Denver, alors qu'elle assistait à la comédie musicale Beetlejuice en compagnie de son petit ami.

Après trois avertissements pour avoir «vapoté, chanté, filmé» et «causé des perturbations» pendant la première partie de la représentation, la sécurité a dû se résoudre à raccompagner la turbulente républicaine vers la sortie.

Sortez les chips et regardez:

Sauf que Lauren Boebert ne serait pas Lauren Boebert si elle se laissait mettre dehors sans opposer la moindre résistance. Avant de clamer haut et fort qu'elle fait partie du comité culturel de la ville (faux!), la politicienne s'est insurgée de manière théâtrale:

«Savez-vous qui je suis?!»
Lauren Boebert, sur les images de vidéosurveillance, avant d'affirmer qu'elle fait partie du comité culturel de la ville.

La représentante a finalement accepté de s'en aller, main dans la main avec son compagnon qui n'avait rien demandé, en jurant de «contacter le maire» (faux aussi!). Justement, peut-être que ledit compagnon, Quinn Gallagher, 46 ans, aurait préféré que sa copine se la joue discrète. Ce patron d'un bar à Aspen, père de famille divorcé, n'avait pas encore informé ses parents, farouchement démocrates, de sa relation avec l'une des républicaines les plus tapageuses du Congrès américain. Un proche de la famille les dit «horrifiés».

***

Le scandale du jour

Que Quinn Gallagher se rassure: il y a (presque) pire que de se faire exclure d'une salle de concert au bras de Lauren Boebert. Prenez Susanna Gibson. Candidate pour un siège crucial à la Chambre de Virginie, la démocrate avait tout pour réussir: un poste d'infirmière, deux jeunes enfants, un sourire brillant et un mari avocat respecté dans la communauté de Richmond.

Image

Un mari qu'elle aime si fort, justement, que Susanna Gibson adore immortaliser leurs ébats sexuels torrides devant la caméra. Jusque-là, pas de souci, chacun fait ce qu'il veut dans sa chambre à coucher. Ce qui est un peu plus gênant, c'est que la politicienne les a ensuite partagés sur Chaturbate, un site internet de chat pour adultes, en échange de dons financiers.

Pas de bol, le Washington Post est tombé dessus. Reste à savoir si ces œuvres cinématographiques sonnent le glas des ambitions politiques de l'infirmière. Au pays du premier amendement, pas sûr.

La leçon politique du jour

Justement, en parlant de Constitution américaine... Devinez qui a adressé une marque de soutien inattendue à Donald Trump cette semaine?

«Ce qui arrive à Donald Trump est une bonne chose, car cela montre l'étendue de la pourriture du système politique américain. Les Etats-Unis ne peuvent pas prétendre enseigner la démocratie aux autres»
Vladimir Poutine, mardi, lors d'un forum économique à Vladivostok, en Russie.

«Tout ce qui arrive à Trump est une persécution d’un rival pour des raisons politiques. Et cela se fait sous les yeux du public des Etats-Unis et du monde entier», a complété Vladimir Poutine, juste avant de rencontrer son copain et homologue autocrate, Kim Jong-un.

MOSCOW, RUSSIA - SEPTEMBER 12: (RUSSIA OUT) Russian President Vladimir Putin gestures during the plenary session of the Eastern Econimic Forum, on September 12, 2023, in Vladivostok, Russia. President ...
Mardi, le président russe s'est fendu d'une petite leçon sur la pourriture politique. Cute!Getty Images Europe

Il semblerait que le principal concerné par toutes ces «bonnes choses» qui lui arrivent n'ait pas pris la pique personnellement. Mercredi, Donald Trump a utilisé la remarque de Poutine comme une preuve qu'il est bel et bien «persécuté». Après tout, ce n'est pas souvent qu'une leçon de démocratie nous vient directement de Russie.

***

Le Milkshake, c'est déjà fini. God Bless le culot en politique!

Cet imitateur est venu troller Donald Trump
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La police perquisitionne le domicile de l'assaillant de Robert Fico
Le domicile de l'assaillant présumé du Premier ministre slovaque Robert Fico a été perquisitionné. Quand au politicien, il est encore dans un état très faible et a subi deux opérations en deux jours.

La police slovaque a perquisitionné vendredi le domicile de l'homme accusé d'avoir grièvement blessé par balles le Premier ministre Robert Fico. Ce dernier est toujours hospitalisé dans un état grave, ont rapporté les médias locaux.

L’article