en partie ensoleillé
DE | FR
International
Meurtre

Equateur: nouvel assassinat politique pendant l'état d'urgence

Un nouvel assassinat politique fait trembler l'Equateur

Flowers hang on the cemetery gate during the funeral of slain presidential candidate Fernando Villavicencio in Quito, Ecuador, Friday, Aug. 11, 2023. The 59-year-old was fatally shot at a political ra ...
Nouveau drame alors que le pays vient à peine de célébrer les funérailles du candidat à la présidentielle Fernando Villavicencio.Keystone
La victime, un responsable politique local, a été tuée par balle à son domicile par deux hommes venus à moto qui ont pu prendre la fuite. Jusqu'à présent, ni la police ni le gouvernement n'ont confirmé l'incident.
15.08.2023, 03:5715.08.2023, 08:02
Plus de «International»

Un responsable politique local a été assassiné lundi en Equateur, a annoncé son parti. Ce meurtre intervient moins d'une semaine après celui de l'un des favoris à la présidentielle du 20 août prochain.

«Ma solidarité avec la famille du camarade Pedro Briones, nouvelle victime de la violence. L'Equateur vit sa période la plus sanglante, avec l'abandon total d'un gouvernement inepte et un Etat pris en main par les mafias.»
Luisa Gonzalez, l'une des principales candidates au scrutin présidentiel

Deux assassinats en quelques jours

La victime était un dirigeant local du mouvement Révolution citoyenne de l'ancien président socialiste Rafael Correa (2007-2017) dans la province côtière d'Esmeraldas, frontalière de la Colombie. Cet assassinat intervient moins d'une semaine après le meurtre, le 9 août dans la capitale Quito, de l'un des favoris à la présidentielle, le centriste Fernando Villavicencio.

Ailleurs sur la planète:

Journaliste de 59 ans en croisade contre la corruption dans son pays, il était en deuxième position dans les enquêtes sur les intentions de vote à la présidentielle, quand il a été tué par balles alors qu'il quittait une réunion électorale.

Etat d'urgence décrété en Equateur

L'un de ses principaux faits d'armes était d'avoir envoyé sur le banc des accusés l'ancien président Correa (2007-2017) grâce à l'une de ses enquêtes. Réfugié en Belgique, ce dernier a été condamné par contumace à huit ans de prison dans cette affaire.

La plus grande partie de l'Equateur est depuis soumise à l'état d'urgence, et le président Guillermo Lasso a accusé le crime organisé d'être responsable du meurtre. Six Colombiens ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête, et un a été tué juste après l'attentat par les gardes du corps du candidat. (ats/jch)

Le clip de l'UDC pour les élections fédérales de 2023
Video: youtube
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Poutine fait des erreurs, il faut en tirer profit»
Mikhaïl Svetov est sur la liste des persona non grata de Vladimir Poutine. Dans cet entretien exclusif, l'opposant parle des méthodes cruelles du dirigeant du Kremlin et des chances de Ioulia Navalnaïa d'obtenir justice et de continuer le combat de son mari.

L'assassinat d'Alexeï Navalny dans une prison russe marque un avant et un après dans la vie des opposants au régime de Moscou. Dans un entretien accordé à CH Media (le groupe auquel appartient watson), Mikhaïl Svetov, un anti-Poutine installé au Brésil, explique quelles sont les chances de la veuve de Navalny de devenir la nouvelle leader de l'opposition, pourquoi Vladimir Poutine ne craint plus les sanctions occidentales et quelle tactique il utilise pour éliminer ses adversaires.

L’article