DE | FR

Les républicains critiquent Biden sur la hausse de l'immigration

Des centaines de personnes se rassemblent pour défendre les sans-papiers et demander au président américain Joe Biden de réformer la politique d'immigration des Etats-Unis, devant la Maison-Blanche.
Des centaines de personnes se rassemblent pour défendre les sans-papiers et demander au président américain Joe Biden de réformer la politique d'immigration des Etats-Unis, devant la Maison-Blanche.Image: sda
Des sénateurs républicains ont organisé une conférence de presse pour dénoncer la réponse jugée faible de Joe Biden à la situation à la frontière
31.03.2022, 04:5431.03.2022, 07:03

Les républicains américains ont tiré mercredi la sonnette d'alarme sur la «catastrophe humanitaire» que représente, selon eux. l'immigration en hausse aux Etats-Unis, au moment où les autorités se préparent à une nette augmentation d'entrées se situant déjà à un niveau record.

Les arrivées depuis le Mexique ont augmenté ces dernières semaines et deux notes diffusées par les dirigeants du parti d'opposition accusent le président démocrate Joe Biden d'avoir fait de l'actuelle crise à la frontière «la pire de l'histoire américaine».

Des sénateurs républicains ont organisé une conférence de presse pour dénoncer la réponse jugée faible de Joe Biden à la situation à la frontière qui est, selon eux, hors de contrôle, à l'approche des élections de mi-mandat de novembre:

«Aujourd'hui, une crise fait rage à la frontière sud. Une crise quotidienne créée par Joe Biden et Kamala Harris. Pour autant, notre président s'en fiche, notre vice-présidente s'en fiche. Les démocrates au Congrès s'en fichent».
Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz

Accusant les démocrates de soutenir l'immigration illégale, le sénateur a affirmé que le parti au pouvoir voyait «les deux millions de migrants illégaux arrivés l'an dernier comme de futurs électeurs démocrates».

Les garde-frontières ont stoppé des migrants clandestins 1,7 million de fois au cours de l'année fiscale écoulée, le nombre le plus élevé jamais enregistré.

Des notes diffusées par les dirigeants républicains, obtenues par Politico, affirment que les responsables du ministère de la Sécurité intérieure doivent annoncer dans les jours à venir que ces opérations ont dépassé le million au cours des six premiers mois de la nouvelle année fiscale.

Expulsions facilitées

Les républicains mettent en garde contre une hausse encore plus importante si Biden met fin à une mesure de son prédécesseur républicain Donald Trump (dite «Title 42»), lancée pendant la pandémie et qui permet aux autorités à la frontière d'expulser rapidement les demandeurs d'asile et autres migrants.

Le parti démocrate est divisé sur la question: les progressistes pressent le président d'y mettre fin, tandis que les modérés craignent que cela n'aggrave la situation sans un plan pour gérer les arrivées de demandeurs d'asile.

Le sénateur centriste Joe Manchin a ainsi jugé que le «Title 42» avait été «un outil important» dans la lutte contre le Covid-19.

L'organisation Human Rights First a au contraire affirmé que les expulsions liées à cette mesure avaient conduit à presque 10 000 cas d'enlèvement, torture, viol et autres attaques violentes contre des personnes bloquées au Mexique ou qui y ont été renvoyées. (ats/jch)

Un peu de légèreté: Aveugle, cette ado marque un panier au basket

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Rongé de remords, un soldat russe quitte l'armée de Poutine et raconte
La Russie préfère toujours parler d'«opération spéciale» plutôt que de guerre. A force de tout dissimuler, la propagande du Kremlin commence à s'étioler.

Cela fait presque trois mois que la Russie a envahi l'Ukraine. Depuis, la guerre fait rage à l'est de l'Europe, et elle affecte de nombreuses personnes. Pas seulement les habitants de l'Ukraine, mais également les Russes.

L’article