DE | FR

La Russie interdit toute activité à l'ONG de Navalny

Pratiquement toute activit

Image: sda

Un responsable de l'ONG appartenant à Alexeï Navalny a annoncé, mardi, qu'un tribunal de Moscou lui a interdit l'organisation de toute activité.



La justice russe a interdit, mardi, au Fonds de lutte contre la corruption (FBK) de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny pratiquement toute activité. Cela concerne les publications sur Internet, l'organisation de manifestations ou la participation aux élections.

Décision d'un tribunal de Moscou

Le directeur du FBK, Ivan Jdanov, a indiqué sur les réseaux sociaux qu'un tribunal de Moscou avait interdit à l'organisation de publier des contenus sur Internet, d'utiliser les médias publics, d'organiser des manifestations, de participer aux élections et d'utiliser des dépôts bancaires. Plus tôt, le service de presse du tribunal de Moscou avait indiqué qu'il avait «interdit certaines activités» du FBK, sans préciser les détails, l'affaire étant jugée à huis clos.

Les organisations liées à Alexeï Navalny sont en outre menacées d'être déclarées «extrémistes» à la suite d'une demande en ce sens du parquet mi-avril, ce qui entraînerait leur interdiction en Russie et ferait encourir à leurs collaborateurs de lourdes peines de prison.

La justice a déjà ordonné lundi la suspension des activités du FBK et des bureaux d'Alexeï Navalny à travers la Russie. Ceux-ci ont immédiatement annoncé qu'ils cessaient leurs activités sous leur forme actuelle pour protéger leurs collaborateurs.

Le fonctionnement du FBK

Le FBK est connu pour ses nombreuses enquêtes dénonçant la corruption des cercles du pouvoir en Russie, diffusées sur YouTube. La plus retentissante, accusant le président Vladimir Poutine d'avoir fait construire un somptueux palais sur les bords de la mer Noire, a été vue 116 millions de fois.

Les bureaux d'Alexeï Navalny, à travers le pays, publient leurs propres enquêtes et organisent les campagnes de «vote intelligent» défendues par l'opposant, consistant à inciter à voter pour le candidat ayant le plus de chances de battre celui qui est soutenu par le Kremlin, quelle que soit sa couleur politique. Les alliés d'Alexeï Navalny sont eux-mêmes quasiment tout le temps empêchés de participer.

Navalny, en détention

Militant anti-corruption et ennemi juré du Kremlin, Navalny est emprisonné en colonie pénitentiaire pour une ancienne affaire de fraude qu'il dénonce comme politique. Il a mis fin vendredi à une grève de la faim observée pendant 24 jours pour protester contre ses conditions de détention, face à l'aggravation de son état de santé. (ats)

Covid-19: jeunes et bientôt vaccinés?

Vidéo: watson

Découvrez l'effet du changement climatique sur la planète

1 / 11
Découvrez l'effet du changement climatique sur la planète
source: google earth / google earth
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

En grève de la faim depuis fin mars, Navalny sera hospitalisé

L'opposant politique avait arrêté de s'alimenter le 31 mars pour protester contre ses mauvaises conditions de détention. Selon ses proches, il risque un arrêt cardiaque «d’une minute à l’autre».

Les autorités carcérales russes ont fini par céder. Lundi, elles ont décidé de transférer, vers un hôpital pour prisonniers, l'opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim depuis environ trois semaines.

L'ambassadeur russe à Londres avait assuré dimanche que son pays n'allait pas laisser Navalny mourir en prison, tout en le qualifiant de «hooligan».

L'Union européenne (UE) avait réclamé l'hospitalisation de l'opposant russe. Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell avait qualifié …

Lire l’article
Link zum Artikel