DE | FR
Chan Hong Meng dans sa cuisine en 2016 après avoir reçu une étoile Michelin.

Chan Hong Meng dans sa cuisine en 2016 après avoir reçu une étoile Michelin. Image: SP

Le resto étoilé le moins cher du monde perd son étoile et c'était un peu prévisible

Un snack-bar singapourien a reçu une étoile Michelin en 2016 devenant le restaurant référencé par le guide le moins cher du monde. Il a, ensuite, changé de nom et s'est étendu à d'autres pays. Aujourd'hui, l'étoile est partie.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Chan Hong Meng est devenu célèbre du jour au lendemain en 2016. Avec passion et habileté, il cuisinait ses plats de nouilles au poulet et les vendait pour 2,50 dollars. Puis, l'édition singapourienne de la célèbre bible des restaurants: le Guide Michelin est parue. Le restaurateur de rue était devenu le cuisinier étoilé qui servait le menu le moins cher du monde.

La file d'attente devant son troquet – qui n'était pas plus grand qu'un placard à balais – s'est encore allongée. Les gens pouvaient attendre leur tour pendant quatre heures avant d'être servis.

La carrière du chef d'origine malaisienne a alors décollé. D'un modeste étalage dans un centre commercial de Chinatown, son restaurant est devenu une franchise avec des établissements en Thaïlande, aux Philippines et ailleurs. En outre, Chan Hong Meng a changé le nom de sa chaîne en Hawker Chan et a élargi son offre pour y inclure plus de plats.

Bild

Voici à quoi ressemblait le restaurant de Chan Hong Meng avant qu'il ne devienne mondialement connu source: eatbook

Tous ces changements n'ont pas été bien accueillis. En effet, si certains se réjouissent du succès du chef, d'autres estiment que la qualité de la nourriture a baissé après l'ouverture de ses nouveaux restaurants.

C'est ce qui lui aurait apparemment coûté son étoile. Hawker Chan ne figure plus dans la dernière édition du guide Michelin de Singapour. L'expert gastronomique singapourien KF Seetoh, qui était un ami du défunt grand chef Anthony Bourdain, est intervenu sur CNN:

«Je pense que Michelin a eu raison de respecter les règles et de protéger la dignité des étoiles»

Pourtant, on ne sait pas précisément quels sont les critères qui poussent le guide à retirer une étoile. Plusieurs affaires ont éclaté ces dernières années. Des grands chefs critiquent, en effet, l'opacité qui se cache derrière l'attribution des précieuses étoiles. Le français Marc Veyrat avait intenté un procès – qu'il a perdu en 2019 – après avoir perdu une de ses trois étoiles.

D'autres rejettent purement et simplement le livre et ne veulent pas y être associés, comme le chef coréen Eo Yun-gwon, basé à Séoul, qui a refusé d'y figurer argumentant: «Inclure mon restaurant Eo dans le livre des corrompus est une diffamation envers les membres d'Eo et les fans».

On ne sait pas ce que l'ancien vendeur de rue Chan Hong Meng pense de tout cela ou même de la perte de son étoile. Ce qui semble certain, c'est que cela n'a apparemment pas nui à sa popularité. Ce samedi il y avait encore foule 👇

Adapté en partie de l'allemand par jah, le texte original ici.

En parlant de bouffe 👉 Le bêtisier des Bouffistas

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

5 cocktails que les barmans détestent préparer

Sur Reddit, les barmans dévoilent la boisson alcoolisée qu'ils détestent servir.

«Le Mojito. Une Boisson fantastique, et j'adore en faire pour moi et mes amis, mais je suis trop perfectionniste pour les faire en masse.» -u/Blakdragon39

Du coup, ça veut dire qu'on nous sert des Mojitos vite faits mal faits?

«La seule chose que je détestais lorsque j'étais serveur, c'était lorsque quelqu'un me donnait le nom d'une boisson de merde au pif comme si c'était son nom universel.»

Client : «Donnez-moi une Marilyn mentholée avec une goutte de Gingy.»

Moi : «Quoi?»

Client : «Gin Tonic …

Lire l’article
Link zum Artikel