DE | FR

Le Queensland offre une prime pour venir «travailler au paradis»

Queensland Australie surf femme plage job emploi océan

Image: Shutterstock

Confrontées à une pénurie de main-d'oeuvre à cause du Covid-19, les autorités du Queensland en Australie offrent une prime de 1750 dollars (1225 francs) à qui veut venir «travailler au paradis».



Dans toute l'Australie, bars, magasins et restaurants peinent à trouver des travailleurs. Le pays, ayant fermé ses frontières en raison de la pandémie, est en effet privé des nombreux routards étrangers qui, en temps normal, financent leur voyage grâce aux petits boulots.

Dans toutes les villes touristiques de la côte est, les devantures des commerces indiquent que des bras sont recherchés. A l'échelle nationale, le nombre de postes à pourvoir est en hausse de près de 30%, selon les statistiques du gouvernement. Le plein emploi devrait prochainement être atteint.

Dans le Queensland, le problème est devenu tel que la première ministre de l'Etat, Annastacia Palaszczuk, a commencé jeudi à proposer une prime de 1750 dollars australiens (1225 francs) à toute personne venant s'installer dans l'état pour travailler dans le secteur touristique.

«Nous vivons dans un des plus beaux endroits au monde. Cette campagne va donner aux Australiens encore plus de raisons de venir travailler au paradis. Cuisiniers, serveurs, barmen, mais aussi guides touristiques ou matelots sur les bateaux allant sur la grande barrière de corail... il y a quantité de super postes à pourvoir».

Annastacia Palaszczuk, ministre de l'état du Queensland

Alors que les frontières australiennes ne devraient pas rouvrir avant un an, le problème de main-d'oeuvre risque de s'aggraver avec la reprise progressive du tourisme intérieur.

Par ailleurs, si vous êtes Suisse, nous sommes au regret de vous annoncer que vous allez devoir attendre la réouverture du pays pour pouvoir postuler #SorryNotSorry. (ats/jch)

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

1 / 22
19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
source: facebook
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: les chiens

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Humeur

Voilà tout juste un an que «les prochaines semaines seront décisives»

Le 16 mars 2020, la Suisse entrait en «situation extraordinaire». Un cataclysme. Et le début d’un interminable combat contre le Covid-19. Voici une carte de voeux un peu particulière pour un anniversaire un peu (trop) particulier.

Qu'il compte sur la task force. Sur l'immunité collective. Sur la quarantaine, le semi-confinement, le bon sens, les cantons, les vaccins. Et sur ses doigts pour le nombre de cas. Un an que grâce à un effort collectif, nous pourrons sortir de cette crise. Un an qu’Alain Berset comprend nos angoisses et nos frustrations. Un an que les conférences pressent. Un an que les chiffres sont mauvais. Que les chiffres sont encourageants. Qu’on va vers le mieux, mais que le pire est à venir. Que …

Lire l’article
Link zum Artikel