DE | FR
Kim Kardashian plongée dans une mystérieuse affaire de fraude. Watson

Kim Kardashian est soupçonnée d'avoir exporté illégalement un fragment d'Athéna samienne de Myron. Image: keystone/douane italienne

Kim Kardashian plongée dans une mystérieuse affaire de fraude

Les autorités américaines ont ordonné la restitution à l'Italie d'une statue romaine importée illégalement aux Etats-Unis. Au cœur de la procédure en justice, la star de la télé-réalité qui apparaît comme la destinataire de l'objet.



La décision américaine s'appuie sur l'avis d'un archéologue italien qui estime que le fragment de statue originaire d'Italie et saisi en 2016 au port de Los Angeles, a été «pillé, passé en contrebande et exporté illégalement».

Les documents judiciaires, examinés par l'AFP, désignent le nom de la personne qui a reçu et importé le précieux aux Etats-Unis comme étant «Kim Kardashian». Mais sous la dénomination «Trust Noel Roberts», une entité liée à des opérations immobilières détenues par Kim Kardashian et son époux Kanye West, actuellement en instance de divorce.

Problème: Selon les règles de l'Unesco, les objets d'importance historique ou culturelle trouvés après 1970 ne peuvent pas être exportés de leur pays d'origine sans autorisation spéciale, comme le rapporte Independent. D'après le gouvernement italien, personne n'a demandé une licence avant que la statue ne quitte les terres italiennes.

Voler ou pas voler? Telle est la question

Une porte-parole de la star de la télé-réalité a, toutefois, démenti, mardi, certains médias américains reliant Kim Kardashian à la statue controversée. Elle a affirmé que ce n'étaient pas des «informations exactes».

La statue est qualifiée dans la procédure américaine de «fragment d'Athéna samienne de Myron». L'expert italien qui l'a examinée la décrit comme de «style péplophore classique qui représente une copie d'une sculpture originale grecque».

L'œuvre, qui faisait partie d'un chargement de cinq tonnes, avait été saisie au port de Los Angeles, en mai 2016, les douanes soupçonnant qu'elle pouvait tomber sous le coup d'une loi protégeant le patrimoine culturel. (ats/mndl)

Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux

1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Avec ce clip, Singapour espère augmenter sa couverture vaccinale

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Bieber sort son nouvel album «Justice» et se fait allumer par... Justice

Le duo de musique électro français, Justice, s'indigne des similarités entre leur logo et le visuel du nouvel opus, sorti cette nuit, par la star américaine.

Le management du groupe de French Touch envisage d'intenter un procès à Justin Bieber. En cause: le nouvel album du chanteur de r&b utiliserait un logo et une esthétique beaucoup trop proche de celui de Justice.

Les fans, eux, ne semblent pas se préoccuper de ce problème et saluent la prouesse de l'artiste américain:

(jch/jah)

Lire l’article
Link zum Artikel