DE | FR

La répression sanglante s'intensifie en Birmanie

Tout au long de la journée, des coups de feu ont été entendus en continu par les habitants, qui se cachaient dans leurs maisons alors que de la fumée s'élevait au-dessus des rues.

Image: sda

Au moins 18 personnes ont été tuées en Birmanie. Un des bilans journaliers les plus lourds, depuis la prise du pouvoir par la junte militaire.



A Hlaing Tharyar, dans la banlieue de la capitale économique Rangoun, des policiers et des soldats ont affronté des manifestants armés de bâtons et de couteaux. Selon un groupe de surveillance qui vérifie les arrestations et les décès, le bilan actuel serait le plus élevé, depuis le coup d'Etat le 1er février.

Une médecin a même déclaré: «Je peux confirmer que 15 personnes sont mortes», ajoutant qu'elle avait traité une cinquantaine de blessés et qu'elle s'attendait à ce que le nombre de morts augmente.

Suite à ces affrontements, la télévision d'Etat a annoncé que la junte au pouvoir avait décrété la loi martiale dimanche soir dans deux communes de l'agglomération de Rangoun, Hlaing Tharyar et Shwepyitha.

Une loi martiale, c'est quoi?

La loi martiale est l'instauration du maintien de l'ordre par l'armée, à la place de la police ou en collaboration avec celle-ci.

epa09074514 Fire from burning Chinese owned factories light up the industrial neighborhood in Hlaingthaya (Hlaing Tharyar) Township, outskirts of Yangon, Myanmar, 15 March 2021. Reports state dozens died during the crack down over anti-coup protestors at Hlaing Tharyar township where demonstrators announced ?If one of us died, we will burn down a Chinese owned factory?. Anti-coup protests continued despite the intensifying violent crackdowns on demonstrators by security forces.  EPA/STRINGER

«C'est le moment le plus sombre de la nation et la lumière de l'aube est proche» selon l'ancien président du Parlement birman. Image: sda

L'émissaire de l'ONU pour la Birmanie a dénoncé «le bain de sang» en cours dans ce pays. «La communauté internationale, et notamment les acteurs régionaux, doivent s'unir en solidarité avec le peuple birman et ses aspirations démocratiques», a-t-elle ajouté. (ats/jch)

Plus d'articles «Actu»

Le manque de sport accroit le risque de décès du Covid

Link zum Artikel

Piccard a 1000 idées pour le climat, dont 9 qui vous touchent au quotidien

Link zum Artikel

Joe Biden envoie une délégation américaine non officielle à Taïwan

Link zum Artikel

Sofagate: le Parlement européen exige la fin des «querelles»

Link zum Artikel

La Birmanie vit sa journée la plus meurtrière depuis le coup d'Etat

Dimanche, la police birmane a ouvert le feu sur une centaine de manifestants pro-démocratiques. 18 personnes sont décédées.

Les forces de l'ordre usent de méthodes de plus en plus meurtrières pour contrer les manifestations pro-démocratiques. Dimanche, la Birmanie est marquée par au moins 18 morts. Un bilan que le pays n'avait pas connu depuis le coup d'Etat le 1er février.

Quatre personnes ont péri et une vingtaine d'autres ont été blessées dans la ville côtière de Dawei, située dans le sud du pays. Un secouriste volontaire a expliqué que les trois victimes avaient été «touchées par des tirs à balles …

Lire l’article
Link zum Artikel