DE | FR

La juge noire Ketanji Brown Jackson se rapproche de la Cour suprême

La juge Ketanji Brown Jackson prend la parole après que le président Joe Biden ait annoncé que Jackson était sa candidate à la Cour suprême des Etats-Unis.
La juge Ketanji Brown Jackson prend la parole après que le président Joe Biden ait annoncé que Jackson était sa candidate à la Cour suprême des Etats-Unis.Image: sda
En cas d'élection, elle sera la première femme noire à siéger à la plus haute juridiction américaine.
05.04.2022, 05:1005.04.2022, 08:13

La magistrate de 51 ans, nommée par le président Joe Biden, est quasi assurée d'obtenir le feu vert final du Sénat lors d'un vote en séance plénière, probablement d'ici à la fin de semaine. Tous les élus du parti démocrate la soutiennent, ainsi qu'au moins trois sénateurs républicains modérés, garantissant ainsi une majorité suffisante.

En attendant, les élus de la commission judiciaire de la chambre haute, qui l'ont auditionnée pendant plus de 30 heures en mars, se sont prononcés selon de strictes lignes partisanes (11 voix pour, 11 contre) sur son dossier:

«Ce vote, qui permet surtout de passer à l'étape suivante, n'est rien de moins qu'historique»
Le sénateur démocrate Dick Durbin qui préside cette commission

Six sièges pour les conservateurs

Sur les 115 juges ayant siégé à la Cour suprême, il n'y a eu que cinq femmes, quatre Blanches et une Hispanique, et deux hommes noirs.

Au-delà du symbole, l'arrivée de la juge Jackson, pour remplacer le progressiste Stephen Breyer, ne modifiera pas les équilibres au sein de la haute juridiction, où les juges conservateurs conserveront six sièges sur neuf.

En raison de ce faible enjeu, les élus républicains ont surtout utilisé son audition pour faire résonner leurs thématiques de campagne en vue des élections de novembre, à commencer par la criminalité qui augmente selon eux à cause du «laxisme» de Joe Biden. En écho à cette thèse, ils ont attaqué la candidate sur son bilan en tant que juge, l'accusant d'avoir prononcé des peines légères dans plusieurs dossiers de pédopornographie. (ats/jch)

Un peu d'humour avec Copin comme cochon: le coiffeur

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Affaire Damien Abad: le parquet n'ouvre pas d'enquête «en l'état»
La justice française ne va pas ouvrir d'enquête sur le nouveau ministre de Macron. Le média en ligne Mediapart avait diffusé le témoignage de deux femmes accusant le ministre des Solidarités de l'Autonomie et des Personnes handicapées de les avoir violées.

Le parquet de Paris a indiqué, mercredi, qu'il n'ouvrait pas d'enquête préliminaire «en l'état» sur les accusations de violences sexuelles visant le nouveau ministre français des Solidarités Damien Abad. Il a estimé ne pas disposer «d'élément permettant d'identifier la victime des faits dénoncés».

L’article