faible neige-1°
DE | FR
International
Politique

Avortement au Texas: des cliniques reprennent les interventions

Des cliniques texanes reprennent les avortements malgré la loi

texas avortement loi affiche clinique femmes
Image: shutterstock
Sans attendre l'issue de la bataille juridique, une organisation du Texas a décidé de reprendre les avortements au-delà de la limite fixée par les législateurs.
08.10.2021, 05:3308.10.2021, 15:03

Les avortements au-delà de six semaines de grossesse ont repris jeudi au Texas, au lendemain d'une décision de justice ayant bloqué la loi qui les interdisait même en cas d'inceste ou de viol. Les autorités de l'Etat ont cependant dit qu'elles allaient faire appel.

Des cliniques ont déjà repris les avortements

Sans attendre l'issue de la bataille juridique, l'organisation Whole Woman's Health, qui gère quatre cliniques au Texas, a indiqué avoir repris les avortements au-delà de la limite fixée par les législateurs de l'Etat:

«Depuis des années, malgré la présence de manifestants hostiles, nos équipes ont continué de travailler. Aujourd'hui, elles ont courageusement pratiqué des avortements au-delà de six semaines»
twitter

La loi, entrée en vigueur le 1er septembre au Texas, interdit d'avorter après avoir détecté les battements de coeur de l'embryon, ce qui arrive en général vers six semaines de grossesse, quand la plupart des femmes ignorent encore être enceintes.

Une décision qui crée «le chaos»

Le président démocrate Joe Biden avait immédiatement fustigé une décision qui crée «le chaos» et ordonné à son gouvernement de trouver une parade. Le ministère de la justice avait alors porté plainte contre le Texas pour violation de la constitution.

Mercredi soir, un juge fédéral lui a donné raison et a ordonné aux juges et aux greffiers des tribunaux de cet Etat de ne pas enregistrer ni examiner de plainte dans le cadre de la loi controversée, en attendant un examen sur le fond. «Ce tribunal ne permettra pas que cette privation choquante d'un droit si important se poursuive un jour de plus», avait-il écrit. (ats/jch)

Copin comme cochon: Les stories Instagram

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Iran a exécuté un manifestant, le premier d'une série
Au total, ce sont onze personnes qui risquent le même sort pour leur participation aux émeutes qui, depuis trois mois, ont créé le chaos dans le pays.

L'Iran a exécuté, jeudi matin, un homme accusé d'avoir blessé un paramilitaire après avoir bloqué la circulation sur une avenue de Téhéran. Les faits se sont déroulés lors des troubles qui secouent depuis près de trois mois le pays, selon Mizan Online, l'agence du pouvoir judiciaire.

L’article