ciel clair-2°
DE | FR
International
Poutine

Le conflit est «long», reconnaît Vladimir Poutine

Le conflit est «long», reconnaît Vladimir Poutine à la télévision russe

Russian President Vladimir Putin delivers his speech during the #WeAreTogether volunteer forum at the Manezh Central Exhibition Hall in Moscow, Russia, Monday, Dec. 5, 2022. (Vitaliy Belousov, Sputnik ...
Vladimir Poutine.Image: sda
Le président russe est intervenu à la télévision d'Etat pour faire la propagande de l'efficacité de ses troupes en Ukraine, entre autres.
07.12.2022, 16:5608.12.2022, 06:14

Le président russe Vladimir Poutine a reconnu, mercredi, que le conflit en Ukraine était «long», tout en vantant des «résultats significatifs» en référence à l'annexion qu'il revendique de quatre régions ukrainiennes.

«Bien sûr, c'est un long processus», a déclaré Poutine lors d'une réunion retransmise à la télévision avec son Conseil pour la société civile et les droits de l'Homme, une assemblée pro-Kremlin.

👉 Suivez l'évolution du conflit en Ukraine en direct 👈

L'offensive lancée en février était censée se solder par une victoire russe éclair, mais l'armée ukrainienne, galvanisée par les armes occidentales, a forcé la Russie à renoncer au printemps à prendre Kiev, puis à l'automne à se replier dans plusieurs autres régions.

Poutine, fier de ses conquêtes

Répondant à l'un de ses interlocuteurs, Vladimir Poutine a noté, mercredi, que «l'apparition de nouveaux territoires» était un «résultat significatif pour la Russie». «La mer d'Azov est devenue une mer intérieure, c'est une chose sérieuse», a-t-il proclamé, en référence à cette mer bordant la Russie et le sud-est de l'Ukraine dont Moscou contrôle désormais tout le rivage.

Armes rouillées et lits ensanglantés: la difficile mobilisation russe

Vidéo: watson

Le président Poutine faisait aussi référence aux quatre régions ukrainiennes dont il a revendiqué l'annexion fin septembre, bien que la Russie ne les contrôle qu'en partie et que les combats y fassent rage avec les forces de Kiev.

Ce mois-ci, l'armée russe a même dû battre en retraite de Kherson, la capitale de la région éponyme que Moscou considère portant comme sienne.

Le Kremlin avait toujours nié que son offensive contre l'Ukraine était destinée à conquérir de nouveaux territoires, affirmant vouloir défendre les populations russophones et mettre fin à l'alliance entre Kiev et l'Occident.

La mobilisation, selon Poutine

Quelques minutes plus tôt, au cours de cette même réunion en visioconférence, Poutine est revenu sur la mobilisation de 300 000 réservistes, des civils donc, relevant que seule une moitié était dans l'immédiat déployé en Ukraine.

«Sur 300 000 de nos combattants mobilisés, nos hommes, nos défenseurs de la Patrie, 150 000 se trouvent dans la zone d'opération», a déclaré le dirigeant russe, précisant que 77 000 sont déployés directement au combat.

Les 150 000 autres sont toujours en formation en Russie.

Pour certains conscrits russes, la mobilisation se fait dans l'alcool

Vidéo: watson

Après une série de revers, le Kremlin était revenu sur ses promesses initiales et a décrété le 21 septembre la mobilisation de ces réservistes pour les envoyer au front.

M. Poutine a une nouvelle fois promis mercredi qu'il n'y aurait pas de seconde vague de mobilisation. (sda/ats/afp)

La bataille fait rage à Bakhmout

1 / 12
La bataille fait rage à Bakhmout
source: sda / libkos
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les Ukrainiens abattent un hélico très important pour la Russie

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Je suis si dangereuse!» Cette star russe a été condamnée à 9 ans de prison
Veronika Belotserkovskaya est considérée comme la première victime de la loi russe qui chasse les «fake news» concernant la politique de Poutine. Une enquête «criminelle» avait été ouverte en mars 2022 contre cette puissante influenceuse, qui en avait trop dit sur Instagram. Lundi, «Belonika», qui se planque à Monaco, a été condamnée à 9 ans de prison par contumace.

«Je suis si dangereuse!» Ce cri bourré d'ironie a été posté lundi matin sur son compte Instagram, qui compte plus d'un million d'abonnés. Veronika Belotserkovskaya, célèbre entrepreneuse et influenceuse russe originaire d'Odessa, a été condamnée à 9 ans de prison ferme par un tribunal de Moscou. Sous «enquête criminelle» depuis le mois de mars dernier, elle avait attiré l'oeil des enquêteurs du Kremlin pour avoir partagé des informations considérés comme des «fake news».

L’article